Ligue des Champions : Gerard Piqué et Sergio Busquets jugés coupables

Ligue des Champions : Gerard Piqué et Sergio Busquets jugés coupables

La nouvelle défaite du FC Barcelone contre le Bayern Munich n’est pas prête de quitter les esprits des joueurs, des dirigeants, des fans et surtout des journalistes catalans d’aussitôt. La presse de la Catalogne a trouvé les coupables désignés de la lourde défaite du club phare de leur île : le défenseur central Gerard Piqué et le milieu récupérateur Sergio Busquets.

Des titres violents contre Barcelone

En dépit de l’intervention qu’il a produite à l’issue de la rencontre face au Bayern Munich, Gerard Piqué n’a pas pu éviter les tacles bien appuyés de la presse catalane. Mundo Deportivo a titré « le Bayern passe une douche froide de réalité au Barça » quand Sport s’est montré encore plus virulent envers le FC Barcelone en écrivant : « Une défaite de petite équipe » et « L’image laissée est pire que la défaite ». Trois phrases qui annoncent la couleur des termes rugueux qui ont été utilisés pour piquer Gerard au vif. « C’est devenu un joueur habituel sur les photos de cette boucle interminable d’humiliations », va notamment ajouter Mundo Deportivo au sujet du coéquipier de Samuel Umtiti.

Piqué et les autres joueurs de Barcelone

Gerard Piqué a été accompagné dans son supplice par Sergio Busquets. Les gazetiers catalans n’ont pas raté l’autre champion du monde, double champion d’Europe, du FC Barcelone. Devenu l’ombre de lui-même, Mundo Deportivo va faire de cette légende vivante des Blaugrana un joueur bon pour les livres d’histoire. « Il a voulu, mais n’a pas pu (rivaliser), a écrit le média ibérique. Il a perdu des ballons dangereux qui vont contre ses principes ».

Sous les mortiers de la presse barcelonaise, on retrouve également Sergi Roberto. Après avoir essuyé les sifflets de ses supporters, il a bénéficié d’un traitement particulier de Sport. Les chroniqueurs qui ont donné 3 et 4 sur 10 à Memphis Depay et à Frenkie De Jong, vont cogner fort sur l’ancien joueur du Celta Vigo. « Il n’a rien réussi, ont-ils sèchement constaté. Il a perdu plusieurs ballons sur la sortie de balle et a souffert sur son côté. Le public l’a salué avec des sifflets ».