Ligue des champions : Le PSG bat Basaksehir, doublé de Moise Kean

Ligue des champions : Le PSG bat Basaksehir, doublé de Moise Kean

Le PSG s’est imposé 2-0 sur la pelouse de Basaksehir ce mercredi lors de la deuxième journée de Ligue des champions grâce à un doublé de Moise Kean.

Le PSG tient ses premiers points dans cette Ligue des champions 2020-21. Après une première heure bien compliquée dans le jeu, et avec la blessure de Neymar, Paris a vu Moise Kean, sur deux passes de Kylian Mbappé, inscrire ses premiers buts en C1 pour l’emporter chez les partenaires d’Enzo Crivelli (0-2).

Il fallait voir le visage de Thomas Tuchel capté par les caméras au moment où Moise Kean ouvrait enfin le score après l’heure de jeu (0-1, 64e). On sentait un entraîneur allemand libéré de voir ses joueurs débloquer leur compteur dans cette Ligue des champions. Car, oui, le finaliste de la dernière C1 a remporté ses premiers points en Turquie ce mercredi après son revers fâcheux en entrée face à Manchester United. Un soulagement de l’instant, car le Paris Saint-Germain a une nouvelle fois été inquiétant face au champion de Turquie en titre. Avec Marquinhos encore au milieu et Danilo Pereira avec Presnel Kimpembe en charnière, Paris a été trop de fois sans saveur, sans folie. À la limite du soporifique par moment. Et si Keylor Navas n’a pas eu les plus grandes parades de sa carrière à effectuer, il fallait tout de même être présent (26e, 57e). Avec également un certain déchet dans la finition chez Enzo Crivelli et les siens (9e, 16e, 38e). Côté Parisiens, dès qu’ils ajoutaient un soupçon de vitesse, cela faisait très vite des dégâts devant une opposition tout de même nettement en dessous. Kylian Mbappé (voir le gagnant) était performant dans le registre de la vitesse, mais sans être décisif dans le dernier geste pendant une heure. Et quand le champion du monde français servait Pablo Sarabia sur un plateau, l’Espagnol se ratait complètement (46e).

Un Pablo Sarabia sur le terrain depuis la 26e minute et la sortie sur blessure de Neymar (voir ci-dessous). À 1-0, après donc cette tête de Kean, oublié par un Alexandru Epureanu spectateur, Paris laissait le ballon à son adversaire et évoluait en contre. Après un solide arrêt de Navas (71e), sur le contre qui suivait, Mbappé et Angel Di Maria la jouait un peu trop facile face aux cages. De quoi trembler jusqu’au bout ? Pas vraiment. Dans la surface, en pivot, Kean s’offrait joliment son doublé pour plier le match (0-2, 79e). Double buteur en Championnat face à Dijon le week-end dernier, l’Italien (20 ans) marque ses deux premières réalisations dans sa carrière en C1 et marque clairement des points. Une victoire primordiale, surtout à une semaine d’un déplacement qui s’annonce périlleux et importantissime pour la suite à Leipzig. Revenu à sa place de leader en Ligue 1, Paris va-t-il très vite redevenir crédible en Europe ? Car pour le moment, avec ce visage-là, impossible de rééditer la performance du dernier Final 8.

Mbappé, phare dans le brouillard

On doit l’avouer : au moment de se poser la question d’un gagnant sur ce match, on s’est longtemps demandé quel nom cocher. On n’oublie pas un solide Keylor Navas comme mentionné ci-dessous, mais aussi un Moise Kean clinique à la finition, mais Kylian Mbappé, toujours sans but en 2020 en C1, peut aussi être crédité d’un bon match. Sa vitesse a fait mal sur le côté et s’il n’avait pas amené un peu de folie, l’affaire aurait pu être bien plus difficile. C’est également lui qui est double passeur décisif pour son jeune attaquant.

Neymar, c’est grave ?

On va attendre le diagnostic. Mais en voyant Neymar arrêter sa course après le quart d’heure alors que l’action était bonne suite à une bonne intervention de Layvin Kurzawa, on ose imaginer que Nasser al-Khelaïfi et tout le PSG ont grimacé. Après être revenu avec un bon strap, puis en ayant demandé le changement, mais en tentant tout de même de se tester en essayant un petit pont alors qu’il était blessé (!), le Brésilien filait tête basse aux vestiaires. Coup très dur évidemment pour Thomas Tuchel, surtout quand on sait combien c’est difficile en ce moment pour les Parisiens dans l’animation… Pendant combien de temps faudra-t-il se passer de la star brésilienne ?