Ligue des champions: Liverpool domine le FC Porto 2-0 en 1/4 de finale aller

Liverpool

Grâce à un début de match intense et de la maîtrise face à Porto, Liverpool prend une option pour la qualification. Firmino et Keita sont les buteurs.

Dépendant de sa triplette Mané-Firmino-Salah la saison passée, Liverpool s’est appuyé sur un autre trio plus inattendu ce mardi soir contre Porto en huitième de finale de Ligue des Champions. Car c’est au coeur du jeu que l’association Fabinho, Henderson et Keita a réalisé les principales différences sur la pelouse d’Anfield. Et dans la bataille du milieu de terrain, Jordan Henderson a surnagé. Digne héritier de Steven Gerrard, l’Anglais a fait bénéficier ses coéquipiers de sa magnifique qualité de passe. Comme à la 26e minute, lorsqu’il sert, dans un timing de passe parfait, Alexander-Arnold qui n’a plus qu’à centrer pour Firmino qui concluait dans le but vide. Puis l’Anglais a déroulé.

Une offrande pour le même Firmino qui manquait sa volée du plat du pied gauche à la 34e et une nouvelle galette, au début de la deuxième mi-temps, pour Sadio Mané qui voyait son but refusé pour hors-jeu. Avant ça, c’est Naby Keita, préféré à Georginio Wijnaldum, qui a montré son aisance technique balle au pied et son gros volume de jeu. A l’interception et à la relance, le Guinéen a gratté de nombreux ballons haut dans la moitié de terrain adverse et a souvent perforé la défense portugaise. C’est lui qui inscrit le premier but du match (5e) en reprenant à l’entrée de la surface une passe de Firmino, après un beau travail de Sadio Mané et une merveille d’ouverture de l’increvable James Milner. Un ton en dessous que ses coéquipiers de l’entrejeu, Fabinho a tout de même réalisé un match correct en distribuant les ballons – 64,3% de possession pour Liverpool – dans un rôle de sentinelle où il excelle particulièrement.

Les occasions ont défilé à Anfield, pour le plus grand bonheur des supporters. Certes, elles ont été plus nombreuses et dangereuses sur le but d’Iker Casillas. 11 occasions au total pour les Reds qui ont mis une grand intensité dans les duels, notamment en première période. Mais, même si les Portuans ont passé la majorité du temps à défendre, ils n’ont jamais tenté de détruire ni cadenasser le jeu, essayant de sortir les ballons le plus proprement possible et d’opérer en contre. Des attaques rapides qui auraient pu mieux finir, si Moussa Marega s’était montré plus adroit en face à face (29e, 77e).

Le 5-4-1 de Conceicao pas payant

L’entraîneur des Dragons a voulu bien défendre avant tout. Résultat, son équipe s’est vu assiégée et inoffensive avec le seul Tiquinho Soares en pointe et un Moussa Marega trop souvent désaxé à gauche. Dans le combat, Eder Militao était très attendu. Mais le Brésilien de 21 ans, qui rejoindra le Real Madrid pour 50 millions d’euros cet été, s’est montré en difficulté face aux vagues rouge. Passif, comme tous ses coéquipiers, sur la frappe de Naby Keita à l’entrée de la surface, le jeune défenseur de 21 ans a ensuite été pris dans le dos suite à la passe, certes lumineuse, d’Henderson qui amène au second but des Reds. Néanmoins, en retrouvant sa solidité habituelle en seconde période, il a permis à son équipe de garder un mince espoir de qualification pour le match retour.