Ligue des champions: Lizarazu a des doutes sur le PSG

Ligue des champions: Lizarazu a des doutes sur le PSG

A la veille du 8e de finale aller de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund, Bixente Lizarazu a quelques doutes sur le PSG. Et notamment sur la forme de certains joueurs de retour de blessure.

N’en déplaise au directeur sportif Leonardo, il n’est pas interdit d’avoir des doutes sur le Paris Saint-Germain avant la confrontation contre le Borussia Dortmund en 8e de finale de la Ligue des Champions.

Sans parler de l’aspect mental et des précédents échecs à ce stade de la compétition, tous les feux ne sont pas forcément au vert chez les Parisiens.

Thiago Silva inquiète

Mettons évidemment de côté le nul concédé à Amiens (4-4) samedi en Ligue 1, dans un contexte totalement différent. Même s’il admet que «cette prestation ne dégage pas de bons signaux pour la dynamique de groupe» , Bixente Lizarazu s’inquiète surtout pour la condition physique de certains joueurs récemment revenus de blessure. A commencer par le défenseur central Thiago Silva qui n’a pas rassuré pendant sa première période en Picardie.

«Avec lui, on voit vite quand il n’est pas bien car il se met à défendre en reculant, a remarqué le consultant de L’Equipe. Il était passif au marquage à Amiens. Ça me rappelle le Thiago Silva de la première période à Madrid (2-2, le 26 novembre dernier).» Un double problème pour le PSG, dont le capitaine a une influence naturelle sur ses coéquipiers. «Comme c’est le boss de la défense, c’est lui qui donne le tempo, a ajouté l’ancien latéral gauche. S’il n’est pas bien, il recule et sa défense avec lui.»

Neymar «fantastique» mais…

L’autre problème de l’arrière-garde, c’est que plusieurs éléments viennent de quitter l’infirmerie. «Kimpembe avait été très fébrile contre Lyon (4-2, le 9 février). Marquinhos et Bernat reviennent de blessure et risquent de manquer de rythme, a rappelé Lizarazu. Cela fait beaucoup de titulaires en puissance si on ajoute en plus Neymar devant.» En parlant de l’attaquant brésilien, remis d’une blessure aux côtes, l’entraîneur Thomas Tuchel a confirmé son retour. Reste à savoir quelles seront ses sensations après deux semaines sans jouer.

On imagine que le champion du monde 1998 s’interroge, lui qui remet en question le professionnalisme de Neymar. «C’est un joueur fantastique mais en dehors du terrain, il reste difficile à gérer, a regretté le Basque. On peut avoir des doutes sur sa préparation invisible… J’ai même l’impression que Leonardo a accepté de devoir prendre Neymar comme il est. Et puis il y a toujours un problème de blessures avec lui avant les grandes échéances. Ça crée de l’inquiétude.» En revanche, Lizarazu ne doute pas du sérieux d’Edinson Cavani.

Lizarazu préfère Cavani à Icardi

Le consultant n’hésiterait pas à titulariser l’Uruguayen à Dortmund au détriment de Mauro Icardi. «Moi, je préférerais Cavani à Icardi. Pour ses appels, sa mobilité, sa capacité à jouer dans la profondeur face à Hummels, a-t-il tranché. Je regrette que Tuchel n’ait pas mieux préparé Cavani pour la C1 en lui donnant davantage de temps de jeu. J’espère que ça va changer d’ici à la fin de saison parce que Cavani n’a pas perdu ses qualités de buteur. Il a juste besoin de confiance.» Même si le coach parisien décidait de laisser l’Argentin sur le banc, pas sûr que le Matador soit son deuxième choix.