Ligue des champions : Match nul entre le Real et Chelsea à l’aller

Partagez !

Ligue des champions : Match nul entre le Real et Chelsea à l'aller

Le Real Madrid et Chelsea se sont quittés sur le score de 1-1 dans ce demi-finale aller de la Ligue des champions, au Alfredo di Stéfano Stadium.

Chelsea a su profiter de son entame de match convaincante et des largesses madrilènes pour prendre l’avantage grâce à Christian Pulisic. Le Real est finalement revenu par l’intermédiaire de l’inévitable Karim Benzema, mais ne réalise pas le meilleur résultat pour s’ouvrir les portes de la finale (1-1).

Cette demi-finale n’avait rien d’extraordinaire, mais c’est surtout Karim Benzema qu’on retiendra ce mardi soir. Le Français est un peu plus rentré dans la légende du Real Madrid. Auteur de son 70e but en Ligue des champions lors du huitième de finale retour contre l’Atalanta, l’ancien Lyonnais a franchi un cap contre Chelsea en inscrivant une 71e réalisation. Il égale ainsi le grand Raul et se hisse au quatrième rang des meilleurs buteurs dans l’histoire de la compétition. Le numéro 9 de la Maison Blanche a d’ailleurs extrait les siens d’une mauvaise situation. Menés 1-0 dès le quart d’heure de jeu, les Merengue ne parvenaient pas à se montrer dangereux et la lumière est évidemment venue de celui qui porte l’équipe de Zinédine Zidane cette saison (27 buts et 7 passes décisives toutes compétitions confondues). Et c’est en étalant une nouvelle fois toute sa classe qu’il a remis le Real à flot. Après un corner joué en trois temps, Marcelo centrait au second poteau et trouvait la tête de Casemiro. Le Brésilien remettait dans la surface et Eder Militão remportait son duel devant Antonio Rüdiger. La légère déviation du haut du front du Portugais guidait le ballon vers Benzema. Le Tricolore contrôlait de la tête avant d’enchaîner par une reprise de volée à bout portant des buts d’Edouard Mendy (1-1, 29e).

Une égalisation inespérée pour les Madrilènes, qui prenaient l’eau depuis le coup d’envoi. Si en seconde période, Chelsea gérait son résultat en ne se procurant que des demi-occasions (48e, 71e, 79e), ils ont assailli le camp blanc dans le premier acte. Profitant d’une fébrile défense à trois du Real, composée d’Eder Militão, Raphaël Varane et Nacho. Des erreurs grossières et surtout un manque de cohésion avec le milieu de terrain laissaient de grands boulevards entre les lignes aux Blues. N’Golo Kanté ou Christian Pulisic s’en sont d’ailleurs régalé mais ont péché dans la dernières passe (21e, 23e). Ce défaut de rigueur défensive coûtait cher au Real. Rüdiger voyait l’appel incisif de Pulisic entre Varane et Nacho. L’Allemand servait l’Américain qui contrôlait tranquillement. Courtois sortait au-devant de l’ex de Dortmund mais se faisait éliminer. Militão revenu en trottinant, Varane et Nacho couvrant le portier belge, le 10 de Chelsea ajustait paisiblement sa frappe (1-0, 14e).

Dans une soirée où le Real présentait de nombreuses faiblesses, surtout lors de la première demi-heure, les Londoniens saisissaient quelques opportunités sans être suffisamment précis (5e, 11e, 25e, 41e). Les Blues regretteront peut-être leur première chaude action. Timo Werner voyait sa tentative repoussée par le pied droit de Thibaut Courtois (10e). Le Real cherchait le deuxième but, après un second acte plus maîtrisé, mais ne dénichait pas la faille (88e, 89e). Oui Chelsea aurait pu espérer mieux, mais le résultat, comme l’attitude des Blues, est plus que positif.

Benzema, 71e rugissant

Il regarde désormais Raul dans les yeux avec une réalisation de très grande classe. Sa 71e en C1. On connaissait déjà tout le talent qui se niche dans ses pieds, mais il sait aussi se servir de sa tête. Son contrôle avec la cabeza est simplement génial. Comme son enchaînement en reprise de volée. Il a été l’un des rares Madrilènes à mettre du mouvement et de l’agressivité dans le jeu. Encore une prestation de haut niveau. Vivement le 72e but.

Marcelo a pris un coup de vieux

Le Brésilien paraissait totalement perdu dans le 3-5-2 de Zinédine Zidane. Son placement laissait clairement à désirer pendant toute la rencontre. Il déclenche l’action du but du Real certes, mais c’est bien là la seule chose de vraiment positive qu’il ait faite. Il a fait des fautes inutiles, ne s’alignait pas avec sa défense quand il venait au soutien de cette arrière-garde en perdition. Il semble dépassé et n’a plus ses jambes d’il y a cinq ans.