L’insoutenable déclaration de Cafu après avoir perdu son fils dans ses bras

L'insoutenable déclaration de Cafu après avoir perdu son fils dans ses bras

L’ancien international brésilien, Cafu, célèbre aujourd’hui son 50e anniversaire, mais pas avec trop enthousiasme. La date du 4 septembre 2019 est toujours restée dans sa tête.

Ce jour-là, son fils, Danilo Feliciano de Morais, est décédé d’une crise cardiaque alors qu’il jouait avec son père et d’autres amis.

Le quotidien sportif sport a dévoilé un extrait d’une lettre émouvante où Cafu explique ce qu’il ressent toujours et combien il est difficile de perdre un fils.

« Il y a des jours dans cette vie que nous n’oublions jamais. Le 4 septembre 2019, Dieu a emmené mon fils, qui n’avait que 30 ans. Certaines choses dans le monde sont inexplicables, elles n’ont aucune raison d’exister. Et j’ai perdu mon fils dans mes bras. J’ai essayé de le sauver et de l’aider, mais il est parti. C’était et c’est un sentiment vide, un sentiment terrible. Quand vous ne pouvez même pas sauver votre propre fils, vous vous sentez très faible. Mais Dieu l’a emmené et je suis sûr que il se sent bien là où il est. Il rit sûrement d’en haut de ce que nous faisons sur terre. Je prie pour qu’aucun parent n’éprouve cela, qui vous brise le cœur », a écrit Cafu.

Pour rapel, Cafu n’avait jamais parlé de cette tragique disparition auparavant. Qu’il repose en paix !

Plus de football :