Liverpool, le tenant est tombé, l’Atlético Madrid en quart

Liverpool, le tenant est tombé, l'Atlético Madrid en quart

Liverpool ne fera pas le doublé. Les Reds ont cru avoir fait le plus dur en menant 2-0 au début de la prolongation mais Llorente a inscrit un doublé en huit minutes avant que Morata n’y aille de son but pour envoyer l’Atlético Madrid en quarts de finale (2-3).

Sensation à Liverpool ! Dominateurs tout au long de la rencontre, les Reds ont été poussés en prolongation. Et alors qu’ils menaient 2-0, les Anglais ont été renversés par deux buts de Marcos Llorente et d’Alvaro Morata (3-2 a.p.) ! Les rêves de doublé s’envolent. Liverpool est éliminé de la Ligue des champions !

À partir des huitièmes de finale de la Ligue des champions, il faut avoir un grand gardien pour espérer aller au bout. Et Liverpool l’a appris durement ce mercredi soir. À Anfield, alors qu’ils avaient un court retard à rattraper après le 0-1 de l’aller, les Reds, tenants du titre, ont été éliminés de la Ligue des champions ! Poussé dans une prolongation indécise, Liverpool a été virtuellement qualifié pendant quelques minutes quand Firmino, en deux temps, battait Jan Oblak (2-0, 94e). Seulement voilà, une erreur d’Adrian (voir le perdant) a tout fait basculer. Celui qui suppléait Alisson Becker, actuellement blessé, ratait son dégagement. Felix servait Llorente qui envoyait une frappe parfaite (2-1, 97e). Si Liverpool devait alors inscrire un but pour voir les quarts, Llorente punissait les Anglais une seconde fois d’une frappe parfaite devant Gomez (2-2, 105e+1). C’en était fini des espoirs de Klopp et des siens malgré les entrées de Minamino et d’Origi. Surtout que Morata, en contre, plantait le troisième but (2-3, 120e) pour valider la remontada dingue de l’Atlético Madrid.

Le PSG aussi qualifié !

Et pourtant, ce scénario était tout simplement inimaginable pendant très longtemps dans cette partie. Si Diego Costa aurait pu doucher les supporters d’Anfield dès la 15e seconde de jeu, Liverpool prenait sans surprise le contrôle de la partie. Tout en étant bien trop nerveux et impatient. Surtout, un Jan Oblak très sûr préservait le maigre avantage acquis à l’aller par l’Atlético Madrid (14e, 34e, 36e, 39e, 48e, 54e, 69e). Le portier madrilène ne pouvait en revanche rien faire sur cette tête précise de Georginio Wijnaldum sur un centre tout aussi parfait d’Alex Oxlade-Chamberlain (1-0, 43e). Le leader de Premier League refaisait son retard juste avant la pause. Le pire pouvait attendre l’Atlético Madrid.

Mais les Espagnols tenaient. Toujours présent, Oblak était ensuite sauvé par sa transversale (67e), puis par Kieran Trippier, bien en place face à Andrew Robertson de près (69e). C’est comme si Oblak était entré dans les têtes anglaises. Robertson tout seul aux dix-huit mètres (81e), Sadio Mané d’un retourné acrobatique (85e) et Mohamed Salah idéalement placé dans la surface (87e) envoyaient tous le cuir dans les nuages. Avec la suite que l’on connaît. Un véritable cataclysme pour Liverpool qui vit décidément une très mauvaise période au pire des moments de la saison. Il y aura bien sûr le titre en Premier League mais il y aura forcément un goût d’inachevé de sortir si tôt de cette Ligue des champions. Après avoir infligé l’une des plus folles remontadas de l’histoire à Barcelone la saison dernière, Liverpool subit donc lui aussi un invraisemblable retournement de situation. Sacrée Ligue des champions.

Llorente, ce clinique supersub

Il est entré à la 56e minute à la place d’un Diego Costa inutile et transparent. De quoi réorganiser quelque peu l’Atlético Madrid, Saul Niguez retrouvant l’axe, avec réussite. Mais Marcos Llorente a décidé d’ouvrir son compteur buts en Ligue des champions dans un grand soir. Pour son sixième match de C1 dans sa carrière, l’ancien du Real Madrid a été clinique et intraitable face à Adrian. Il faut dire aussi que les défenseurs des Reds, à l’image de Gomez sur le 2-2, manquait de lucidité pour mieux intervenir sur lui. Le héros de l’Atlético, c’est Llorente !

Adrian a plombé son équipe

Trois matches de Ligue des champions à son actif cette saison : huit buts encaissés. Voici l’illustration que Liverpool a manqué d’un grand gardien pour aller plus loin. Pas un arrêt important d’effectué, et bien sûr cette relance hasardeuse sur la réduction du score de l’Atlético Madrid. Il était ensuite pris à son premier poteau sur le 2-2. Et il n’était franchement pas impressionnant sur le troisième signé Morata. On ne serait pas étonné de voir Liverpool se trouver une autre doublure la saison prochaine.