Manchester City bat Aston Villa et remporte la Carabao Cup

Manchester City bat Aston Villa et remporte la Carabao Cup

Manchester City de Pep Guardiola a remporté la Carabao Cup ce dimanche, en battant en finale Aston Villa (2-1).

Manchester City, Double tenant du titre a dominé Aston Villa (2-1) ce dimanche et conserve la Carabao Cup.

Pep Guardiola vient de remporter son 15ème titre en tant qu’entraîneur.

Ce dimanche, c’était jour de finale à Londres avec la Carabao Cup et une confrontation entre Aston Villa et Manchester City. Premier vainqueur de la compétition en 1961, Aston Villa visait un sixième trophée tandis que les Citizens essayaient de s’adjuger une septième Coupe de la Ligue Anglaise. Double tenante du titre, l’équipe de Pep Guardiola s’avançait comme grandissime favori. Manchester City s’organisait dans son traditionnel 4-3-3, mais avec quelques ajustements puisque Oleksandr Zinchenko était préféré à Benjamin Mendy, David Silva était titularisé comme le jeune Phil Foden. De son côté, Aston Villa optait alors pour un 3-4-3 assez traditionnel dans lequel on retrouvait des joueurs bien connus en Ligue 1. Frédéric Guilbert prenait place en défense alors qu’Anwar El-Ghazi accompagnait Jack Grealish en soutien du Tanzanien Mbwana Samatta.

Aston Villa rentrait mieux dans la partie et s’illustrait par un fort pressing. Cela conduisait à un centre d’Ahmed El Mohammady vers la gauche de la surface. Au second poteau, Anwar El-Ghazi reprenait, mais sa tête passait au-dessus du but de Claudio Bravo (4e). Manchester City répondait timidement en contre avec une frappe d’Oleksandr Zinchenko contrée en corner (8e). Profitant d’un centre sur la droite d’Ilkay Gündogan, Sergio Agüero reprenait de la tête. Sa tentative passait au-dessus du but d’Ørjan Nyland (10e). Comme attendu, Manchester City prenait le contrôle de la rencontre progressivement et s’établissait dans le camp des Villans. Cela conduisait à l’ouverture du score de la formation mancunienne. Rodri basculait le jeu sur la droite de la surface pour Phil Foden. Le jeune anglais remisait en retrait de la tête pour Sergio Agüero qui trouvait la faille d’une reprise de volée (1-0, 20e). Si Anwar El-Ghazi répondait peu après d’une frappe écrasée (23e), Manchester City doublait la mise.

Aston Villa a réduit l’écart en vain

À force de subir, Aston Villa concédait de nouveau sur corner. Côté droit, Ilkay Gündogan trouvait la tête de Rodri au point de penalty. L’Espagnol logeait le ballon au fond des filets sur la gauche (2-0, 30e). Cependant, Aston Villa ne s’avouait pas vaincu. Côté gauche, Anwar El-Ghazi débordait et centrait vers le point de penalty. Bien placé entre Fernandinho et Oleksandr Zinchenko, Mbwana Samatta transformait d’une tête plongeante et réduisait le score (2-1, 41e). Au retour des vestiaires, Manchester City voulait réagir immédiatement. Sergio Agüero lançait dans le dos de la défense Raheem Sterling qui était signalé hors-jeu (46e). Suite à un coup franc joué sur la droite, le ballon était repoussé par la défense vers l’entrée de la surface. Phil Foden se distinguait avec une frappe qui rebondissait sur le sol avant de passer à droite du but (53e).

N’arrivant pas à se mettre à l’abri, Pep Guardiola faisait sortir Ilkay Gündogan au profit de Kevin de Bruyne (58e). Le Belge s’illustrait immédiatement en ouvrant le jeu sur la droite de la surface et Phil Foden. La reprise de ce dernier était repoussée de peu par le dos de Matt Targett (59e). Les rôles s’inversaient peu après quand Phil Foden lançait sur la droite Kevin de Bruyne dont le centre instinctif vers le but était repoussé en touche (62e). Manchester City continuait de pousser et Aston Villa n’arrivait plus à se montrer offensivement. L’Égyptien Trezeguet et Conor Hourihane faisaient leur entrée pour la fin de match afin d’apporter fraîcheur et vivacité (70e). Manchester City continuait d’appuyer et sur corner Rodri obligeait Ørjan Nyland à la parade (74e). Sergio Agüero reprenait un ballon, mais sa frappe passait à droite des buts (81e). Touché, Sergio Agüero laissait sa place à Gabriel Jesus (84e). Aston Villa manquait de peu d’égaliser mais Bjorn Engels trouvait le poteau gauche (88e). Bernardo Silva manquait de peu le troisième but dans la foulée (89e). Étouffante, la fin de match était très ouverte. Solides, les Sky Blues ont tenu leur avantage et s’imposent finalement 2-1. Pep Guardiola et ses hommes conservent le trophée qu’ils avaient remporté en 2018 et 2019.