Manchester City domine Aston Villa 3-0

Manchester City domine Aston Villa 3-0

Le champion en titre a attendu la seconde période pour prendre la mesure du promu (3-0). Et revenir à trois points du leader Liverpool, qui accueille Tottenham dimanche (17h30).

Dans l’obligation de s’imposer pour ne pas laisser filer Liverpool, Manchester City a largement atteint l’objectif contre Aston Villa, samedi, à l’Etihad Stadium (3-0). L’équipe de Pep Guardiola s’est d’abord montrée maladroite face au promu, 12e du Championnat au coup d’envoi. Jesus (7e) et Silva (44e) se sont loupés sur des occasions franches et les Villans auraient pu bénéficier d’un penalty sur une sortie d’Ederson qui a fait voler McGinn (22e).

Tenu en échec à la pause, le champion en titre a débloqué le match dès la 22e seconde du deuxième acte. Sur un long dégagement dévié de la tête par Jesus, Sterling, l’homme en forme des Citizens, a marqué entre les jambes du gardien (1-0, 46e). Le déclic pour les Citizens qui ont enfoncé le clou par De Bruyne sur un centre qui a filé dans le but sans être touché (2-0, 65e), puis une spectaculaire volée aérienne de Gundogan à la suite d’un corner (3-0, 70e).

Bilan de cet après-midi humide à Manchester : City reprend la 2e place à Leicester, écrasant à Southampton en ouverture, vendredi (9-0), et met la pression sur le leader Liverpool, qui ne compte plus que trois longueurs d’avance avant la réception de Tottenham dimanche (17h30) pour le « big match » de la 10e journée anglaise. À quinze jours d’une explication directe à Anfield (le 10 novembre). Seule ombre au tableau : l’expulsion de Fernandinho pour un deuxième carton jaune (88e).

L’insatiable Raheem Sterling

L’homme pressé. Auteur d’un triplé mardi en onze minutes contre l’Atalanta Bergame en Ligue des champions (5-1), l’international anglais (55 sélections, 14 buts) a encore fait très vite samedi en ouvrant le score après moins d’une minute en seconde période. L’attaquant le plus utilisé par Pep Guardiola en Championnat est aussi le joueur de Premier League le plus efficace cette saison, toutes compétitions confondues, avec 13 buts en 14 apparitions.

« En manque de rythme au début »

Kevin de Bruyne, auteur du deuxième but, sur un décalage de Benjamin Mendy, a reconnu que City avait « manqué un peu d’intensité en première mi-temps ». « Le rythme n’était pas vraiment là au début, mais en deuxième période, nous avons bien commencé et nous avons été récompensés. Aston Villa a pu placer quelques contres, et c’est quelque chose qui va se reproduire lorsque nous jouons deux matches dans la semaine. » Pep Guardiola avait procédé à cinq changements dans son onze de départ par rapport à l’équipe victorieuse en C1.