Manchester United s’incline sur la pelouse de Wolverhampton 2-1

Coup dur pour Manchester United dans la quête à la Ligue des champions. Le club dirigé par Ole Gunnar Solskjær s’est incliné sur la pelouse de Wolverhampton (2-1), mardi soir, en ouverture de la 33e journée et effectué une très mauvaise opération comptable. Cinquième avec 61 points, MU peut voir Arsenal et Tottenham s’envoler suite à ce mauvais résultat.

Wolverhampton devient la bête noire des Red Devils. Les Wolves avaient déjà sorti les Mancuniens de la Cup récemment (2-1), ils se sont de nouveau imposés face aux hommes d’Ole Gunnar Solskjaer, mardi soir, dans le cadre de la 33 journée de Premier League (2-1). Trop fébriles en défense puis réduits à dix en seconde période après l’expulsion d’Ashley Young, les joueurs de Manchester United ont subi une défaite très malvenue alors que la lutte fait rage pour les places en Ligue des champions la saison prochaine.

Les Mancuniens n’avaient pourtant clairement aucune intention de renouveler leur piètre performance de la Cup sur cette pelouse du Molineux Stadium. Ils sont entrés dans le match de manière déterminée, à l’image de Jesse Lingard qui a percé la défense adverse dès l’engagement (1ere). Romelu Lukaku qui était également de retour comme titulaire au sein de l’attaque des Red Devils a, lui, chauffé les gants de Rui Patricio d’une tête aux six mètres (5e).

A l’aise dans la circulation de balle malgré les changements réalisés par leur entraîneur, les visiteurs ont surtout su ouvrir le score dans le premier quart d’heure sur une frappe de Scott McTominay à l’entrée de la zone de vérité (0-1, 13e). L’Ecossais de 22 ans a signé sa toute première réalisation avec son club formateur dont il est devenu le 16e buteur en championnat cette saison.

Des Mancuniens à côté de la plaque

Dominateurs, les hommes de Solskjaer auraient pu doubler la mise rapidement, mais Lingard n’a curieusement pas suffisamment appuyé sa tête à bout portant (17e). Les Wolves, eux, ont soudainement réagi et Raul Jimenez a raté le cadre de peu sur sa lourde frappe en angle fermé (24e). L’attaquant mexicain a, en revanche, parfaitement servi son compère Diogo Jota au cœur de la surface mancunienne après une perte de balle coupable de Fred pour l’égalisation des Wolves (1-1, 25e).

Les Mancuniens ont remis le pied sur le ballon en début de seconde période, mais Rui Patricio a encore sauvé les Wolves en repoussant une nouvelle tête à bout portant de McTominay (55e). Les visiteurs ont surtout été plombés par l’expulsion logique d’Ashley Young (57e). Malgré la faible influence de Paul Pogba et une sortie ratée mais conséquence de David De Gea (60e), ils semblaient en mesure de résister.

Les visiteurs ont pourtant de nouveau craqué sur un centre anodin de Joao Moutinho sur lequel le gardien mancunien et Phil Jones se sont loupés et que Chris Smalling a détourné dans son propre but (2-1, 77e). Tenu en échec au match aller (1-1), les joueurs de Manchester United n’auront pas réussi à battre les mordants protégés de Nuno Espirito Santo cette saison. Ils ont perdu trois de leurs quatre derniers matches et devront corriger leurs carences avant leur prochain rendez-vous face au Barça en Ligue des champions dans une semaine.