Maroc – Vahid Halilhodzic : « Je peux refuser de prendre quelqu’un qui refuse de venir »

Maroc – Vahid Halilhodzic : « Je peux refuser de prendre quelqu'un qui refuse de venir »

La patrie est sacrée. Jouer pour sa nation est une chance qu’on ne refuse pas, surtout lorsqu’on a Vahid Halilhodzic comme sélectionneur.

Non c’est non !

Entraîneur du Maroc, coach Vahid ne tolérera pas les joueurs qui privilégieront leurs clubs aux dépens de leur sélection. Connu pour son caractère bien trempé, dans cette guerre de lobbyings qui oppose la CAF aux clubs européens, l’ancien attaquant du FC Nantes a fait son choix. Non c’est non… :

« Avec la situation sanitaire, c’est de plus en plus compliqué et difficile (…) Il y a une grosse question, aura-t-elle lieu ou pas ? Pour l’instant, c’est une grosse bataille entre différents lobbyings. Les joueurs sont obligés de venir en équipe nationale, mais tous les clubs font tout pour que les joueurs ne viennent pas, certains ont menacé des joueurs, leur ont dit qu’ils pouvaient perdre leur place, être transférés… Vraisemblablement, ce sera un gros problème d’avoir tous les joueurs qui jouent en Europe », a estimé Vahid Halilhodzic, ajoutant :

« Si le joueur ne vient pas, cela veut dire que son attachement à l’équipe nationale n’est pas assez présent (…), je peux refuser de prendre dans le groupe quelqu’un qui refuse de venir, même si la menace existe de la part des clubs. Il peut dire au revoir à l’équipe nationale ».

Non à l’intimidation !

Touchant un thème aussi d’actualité que sensible, Vahid Halilhodzic a remis les pendules à l’heure. Sa sortie, en plus d’avoir le mérite d’être claire, donne des indications limpides sur le fonctionnement des clubs européens lorsqu’il s’agit pour un africain de rejoindre son pays pour défendre ses couleurs. On en revient donc à ces mots de Jürgen Klopp, manager de Liverpool, qui récemment a qualifié la CAN de petit tournoi…