Marseille : Rothen tire sur McCourt, Riolo le défend

Marseille : Rothen tire sur McCourt, Riolo le défend

Appelant à des réformes dans le football européen, Frank McCourt, le président de l’Olympique de Marseille, a réveillé les velléités de certains consultants français. Dans le bon comme dans le mauvais sens, Daniel Riolo et Jérôme Rothen lui ont répondu sur RMC Sport.

Daniel Riolo : « le PSG et City ont les mains libres »

« Il y en a eu du contrôle, même si on peut critiquer le Fair-Play Financier. Mais, néanmoins, quelque chose a été fait. Il n’y a jamais eu la sensation qu’on a aujourd’hui, après tout ce qu’il s’est passé autour de la Super League, que le PSG et City ont les mains libres pour faire tout ce qu’ils veulent. Cette sensation, on l’a depuis six mois. Et oui, elle me dérange et, plus généralement, elle dérange. Sans contrôle c’est impossible. La question se pose également avec Newcastle et ses nouveaux investisseurs »

Jérôme Rothen : « Arrêtez de vous cacher derrière l’argent du Qatar ! »

« Depuis qu’il (ndlr : Frank McCourt) est là, trois clubs ont gagné des titres : Lille, Monaco et Rennes. Qu’est-ce qui empêche l’OM d’être dans ces trois équipes ? Arrêtez de vous cacher derrière l’argent du Qatar ! »

Pour et contre Frank McCourt

Cela dit, le football européen a un vrai problème d’argent. Jérôme Rothen et Daniel Riolo ont donné des arguments plus que plausibles pour défendre leurs points de vue. Le fair-play financier a besoin d’être repensé pour plus d’équité et les autres clubs n’ont pas le droit de se cacher derrière l’argent de leurs concurrents pour justifier leurs résultats. Il y a de nombreuses écuries moins nanties que le PSG ou Manchester City qui ont réussi des prouesses. Rothen a parlé de Rennes, Lille et Monaco, comme il aurait pu évoquer Leicester ou Montpellier.

Cependant, il faudra bien comprendre que Frank McCourt n’a jamais fui ses responsabilités. Avec ou sans les moyens financiers des qataris, il veut gagner des titres et le mercato marseillais de cet année en est la preuve. L’américain fait juste des propositions qui certainement seront bénéfiques à tous les membres de l’UEFA :

« Ce sport fait partie de la culture, de la vie quotidienne des gens, a déclaré McCourt devant les caméra de France 24. Ce sont les fans qui portent le sport. Je ne suis pas contre l’afflux d’argent dans le sport. J’ai investi beaucoup dans l’OM. Mais le sport ce sont les fans et les athlètes. C’est pas les carnets de chèques. C’est pour ça que je me suis opposé à la Super League. C’était quelques individus qui tentaient de contrôler tout l’écosystème ».