Mauricio Pochettino au sujet du duo Mbappé – Messi : « la graine est plantée, les bourgeons sortent »

Mauricio Pochettino au sujet du duo Mbappé – Messi : « la graine est plantée, les bourgeons sortent »

Doubles buteurs tous les deux, Lionel Messi et Kylian Mbappé ont assuré le spectacle face à Bruges en Ligue des Champions (4-1). Un excellent signe pour Mauricio Pochettino, qui voit cette relation grandir avec le temps.

« Avec le temps il y aura une plante, un arbre et de belles fleurs »

Face aux journalistes à la fin de la rencontre, l’entraîneur du PSG a peint un tableau aussi botanique que reluisant du duo formé par Kylian Mbappé et Lionel Messi. Spectateur enthousiaste s’inspirant du penalty laissé par le français au septuple Ballon d’or argentin, qui l’a transformé, Mauricio Pochettino parle d’un arbre qui est sur le point de pousser :

« Ils peuvent tous tirer le penalty avec leur qualité. C’est à eux d’identifier, sur le moment, qui en a le plus besoin, qui est le plus en confiance. C’est quelque chose qu’ils décident eux-mêmes sur le terrain. Tu peux dire Leo, Kylian, Ney, Angel, Marquinhos, Verratti. Ils peuvent tous tirer un penalty mais sur le moment, c’est une question de confiance et de prise de responsabilité. Je crois que créer ces relations, qu’ils se rapprochent, qu’ils s’apprécient, se respectent, donne encore plus de force à leur talent. Mais toutes ces choses demandent du temps. La graine est plantée, les bourgeons sortent et avec le temps il y aura une plante, un arbre et de belles fleurs », a expliqué Mauricio Pochettino.

La vitesse supérieure

Le PSG passe désormais à une nouvelle étape de sa saison en Ligue des Champions. Une phase à élimination directe où la moindre bévue pourrait être fatale. Il faudra par conséquent, savourer les bons moments maintenant pour mieux revenir après, comme l’a rappelé Kylian Mbappé devant les caméras de RMC Sport :

« La Ligue des Champions, ça reste la Ligue des Champions, a rappelé le champion du monde. C’est une compétition importante. On ne peut pas se permettre de la bâcler. Ce match nous permet de nous retrouver. On fait un bon match en étant concernés. On a eu plus de maîtrise. On va avoir deux mois pour travailler nos automatismes et mieux revenir ».