Mauricio Pochettino : « Il y a une vraie différence entre le PSG et City »

Mauricio Pochettino :

Le Paris Saint-Germain battu par Mancester City 2-1, mais qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Une première défaite des hommes de Mauricio Pochettino pour cette édition.

Le Paris Saint-Germain et ses nombreuses stars ont perdu (2-1) sur la pelouse de l’Etihad Stadium face à Manchester City, mercredi soir pour le compte de la cinquième journée. Mauricio Pochettino, entraîneur parisien, qui a réagi juste après la rencontre et s’est dit satisfait de ses joueurs malgré cette défaite.

« Manchester City a eu une grosse possession ? Non, la possession c’était 55-45, elle n’était pas énorme pour eux. Une grosse possession c’est 70-30. Il n’y pas eu de panique. Ils ont été meilleurs que nous en première période. Quand on voit le nombre de fautes qu’on a fait, et leur nombre à eux, voilà, ça dit la vérité de la première période. Il y a une vraie différence entre les deux équipes. On a mieux commencé la seconde période, l’équipe est sortie davantage. On a eu la chance d’être devant, d’ouvrir le score. On a dû faire quelques changements après l’égalisation. L’équipe s’en est ressentie, elle a eu du mal à compenser, ça a donné le deuxième but. On va surtout retenir la deuxième période, c’est le visage qu’on voulait voir. Je suis très satisfait de tous les joueurs. Vu les circonstances du début de saison, c’est bien d’être qualifié », a réagi Mauricio Pochettino.

« On se qualifie pour les huitièmes et c’est le plus important. »

Marquinhos, capitaine du Paris Saint-Germain, en a aussi tiré des enseignements, mais pense que le plus important est fait : La qualifie pour les huitièmes de finale :

(défenseur du PSG) : City contrôle et va d’un côté à l’autre. On connaît nos forces, mais ils connaissent les leurs. On a essayé de bien défendre et d’avoir le ballon, mais c’est difficile contre eux. On a quand même réussi à avoir des occasions, sans les concrétiser. Je pense aussi qu’on aurait pu mieux défendre sur les buts encaissés.

Oui, on se qualifie pour les huitièmes et c’est le plus important. Est-ce qu’on va tomber sur une grosse équipe ? On s’en fout un peu, ça. Des fois, on finit premiers et on tombe contre une grosse équipe. Des fois, on finit deuxièmes et on tombe sur une équipe moins forte. Aujourd’hui, ça ne veut plus dire grand-chose. On doit se concentrer sur nous, et travailler.