« Mbappé, le nouveau Pelé, sera Ballon d’or, c’est une évidence »

« Mbappé, le nouveau Pelé, sera Ballon d’or, c’est une évidence »

Kylian Mbappé est impressionnant. Attaquant exceptionnel, il n’a que 23 ans et il est déjà champion du monde… comme Pelé. Un avenir que le grand Arsène Wenger avait prédit.

« Je dis que c’est le nouveau Pelé »

Moqué pour avoir insinué que Kylian Mbappé était l’héritier du meilleur joueur de tous les temps, Arsène Wenger peut désormais bomber le torse. Son sens de l’observation faisant encore ses preuves, il en profite pour tacler ses détracteurs et annoncé la victoire de l’attaquant du PSG au Ballon d’or :

« Depuis le début, je dis que c’est le nouveau Pelé. On a ri de moi. Je suis un admirateur de ce jeune joueur qui a à la fois le talent, l’intelligence et la maturité. S’il n’est pas freiné par une ou des blessures, alors il sera Ballon d’or, c’est une évidence », a assuré le technicien français à Paris Match.

Le onze FIFA de l’année 2021, sans Mendy, Salah, Mbappé, Benzema…

Un mondial biennal, Arsène Wenger insiste…

S’entretenant avec le célèbre magazine hexagonal, Arsène Wenger a également réaffirmé son envie d’organiser la Coupe du Monde tous les 2 ans. Il y croit plus que jamais :

« On a coutume de dire que trop de foot tue le foot. C’est faux. Ce qui abîme le foot, ce sont d’abord les voyages répétés, les décalages horaires que subissent les joueurs internationaux. Sur un cycle de quatre ans, Lionel Messi, par exemple, effectue 350 000 kilomètres, quand l’Anglais Harry Kane n’en parcourt que 30 000. C’est injuste. Par conséquent, il est de notre devoir de rationaliser le calendrier », a indiqué le légendaire manager d’Arsenal, précisant plus loin :

« Ce n’est pas moi qui vais décider. Ce que je souhaite, en revanche, c’est réduire le nombre de matchs pour les clubs, regrouper les dates, accorder ensuite aux acteurs une période de repos avant d’attaquer les joutes internationales, avec à la clé une Coupe du monde une saison sur deux. »

FC Barcelone : Messi déçu et trahi par Piqué et d’autres cadres