Mohamed Salah encore critiqué pour son individualisme

Mohamed Salah encore critiqué pour son individualisme

La quête entêtante du but de Mohamed Salah a marqué Graeme Souness, ancienne légende de Liverpool, pour qui l’Egyptien a poussé la gourmandise des attaquants « à un autre niveau »

Sacré champion, Liverpool s’est imposé à Brighton (3-1) mercredi et conserve ses chances intactes pour battre le record de points de Manchester City sur une saison (100 en 2017-2018). A quatre journées de la fin, les Reds comptent 92 points et peuvent atteindre le total de 104 unités s’ils signent un sans-faute. Mais un autre débat a agité la soirée des hommes de Jürgen Klopp.

Graeme Souness, ancienne légende des Reds, s’est attardé sur l’individualisme exacerbé de Mohamed Salah, très centré sur sa quête du but au point d’en oublier ses coéquipiers. Avec un objectif: celui de terminer meilleur buteur de Premier League. Ses deux réalisations lui permettent de compter 19 unités et de revenir à trois longueurs de Jamie Vardy, meilleur buteur actuel (devant Aubameyang, 20 buts).

« Il était égoïste , n’est-ce pas? Dès la première minute, a déclaré Souness sur Sky Sports. C’est important pour lui, vous voyez sa réaction quand ses coéquipiers ne le trouvaient pas en fin de match. Il tirait à chaque occasion, ses coéquipiers n’ont pas été ravis à deux ou trois reprises. Ce soir, il a été égoïste, mais c’est parce qu’il veut ce soulier d’or (qui récompense le meilleur buteur de l’année, ndlr). Ils ont remporté le titre de champion, il a fait sa part et il pense que c’est là pour lui. Mané s’est brouillé avec lui dans le passé en cause d’occasions où il estime qu’il aurait dû lui passer le ballon. Tous les buteurs sont parfois gourmands, mais je pense que, lui, atteint un autre niveau. »

En début de saison, Sadio Mané avait laissé éclater sa colère contre son coéquipier qui avait échoué à conclure une action seul alors que le Sénégalais était parfaitement démarqué.