Monaco se sépare de Leonardo Jardim

Monaco se sépare de Leonardo JardimConfronté à un début de saison irrégulier et en deçà des attentes sportives de sa direction, avec qui il est en conflit, Leonardo Jardim a dû rendre son tablier d’entraîneur de l’AS Monaco. Dans le même temps, le club de la Principauté a officialisé l’arrivée de Robert Moreno.

Il ne sera revenu aux affaires qu’une petite année finalement. Le début de saison en dents de scie de l’AS Monaco aura eu raison de Leonardo Jardim. Malgré quelques performances intéressantes, le technicien portugais n’a pas su apporter la régularité nécessaire pour hisser le club asémiste dans le haut du tableau et jouer les premières places qualificatives pour les coupes d’Europe. Les dirigeants ont perdu patience et viennent de remercier leur entraîneur, aussitôt remplacé par Robert Moreno, l’ancien sélectionneur de l’Espagne.

« L’AS Monaco annonce la fin de la collaboration avec Leonardo Jardim et l’arrivée au poste d’entraîneur de Robert Moreno. Le technicien espagnol, 42 ans, s’est engagé jusqu’en juin 2022. Il prendra ses fonctions en début de semaine », indique le communiqué de l’AS Monaco. La défaite face au LOSC en Coupe de la Ligue (3-0) aura donc été fatale à Jardim, qui s’en va une deuxième fois du Rocher, et le succès quelques jours plus tard contre les Dogues en championnat (5-1) n’aura rien changé…

Les résultats et le conflit avec sa direction auront eu raison de Jardim

Limogé en octobre 2018 après un début de saison terrible, il n’avait pas su rebondir alors que son club sortait de deux superbes saisons. Champion en 2017, tout en atteignant les demi-finales de la Ligue des Champions, Monaco rendait sa couronne au PSG la saison suivante, en terminant l’exercice à la deuxième place de Ligue 1. La rentrée 2018 aura eu raison de Leonardo Jardim, qui a vu l’équipe qu’il avait parfaitement façonnée les mois précédents être dépouillée par les différents mercatos.

Son successeur Thierry Henry n’a pas réussi à enrayer cette spirale négative. Le champion du monde 1998 n’aura résisté que trois mois avant le retour de Jardim. L’ancien du Sporting CP aura connu moins de succès durant son second passage en Principauté et des relations compliquées avec sa direction. Après un maintien très difficilement acquis au printemps dernier, il laisse cette fois le club à la 9e place de Ligue 1, à six points du podium. Reste désormais à savoir si son successeur, Robert Moreno, fera mieux. Réponse dans les prochaines semaines.