Nantes : À peine arrivé, Domenech sème déjà la pagaille

Nantes : À peine arrivé, Domenech sème déjà la pagaille

Raymond Domenech vient d’être nommé entraîneur du FC Nantes. Plus de 10 ans après son fiasco historique à la tête des Bleus au Mondial 2010, la grève de Knysna, le natif de Lyon retrouve les pelouses. Un retour déjà marqué par des remous.

Perturbé mais amusé

En effet, en officiant sa première séance d’entraînement, Raymond Domenech a été la victime indirecte d’un petit groupe de supporters. Venus signifier leur grogne vis à vis de leur président Waldemar Kita, les frondeurs ont laissé jouer une bande sonore parodique sur un thème de cirque. Une drôle de façon de se vexer, qui a eu le mérite d’amuser le finaliste du Mondial 2006. « Une 17e marionnette en 13 ans », pour reprendre les paroles de ladite bande.

Landreau désabusé

Aux côtés de cette dizaine d’insatisfaits, se dresse également un ancien portier. Un gardien mythique de la Maison Jaune qui a tenu à tacler son patron franco-polonais, après avoir bousculé le technicien qu’il a choisi. Il faut dire que le consultant de Canal+ ne porte vraiment pas le Boucher* dans son cœur. Mickaël Landreau :

« C’est irrationnel ce qui est en train de se passer. C’est le président de l’Unecatef. Il (Domenech) est normalement responsable des entraîneurs, il véhicule le fait de ne pas pouvoir exercer après 65 ans et le fait que six mois de contrat, il faut faire très attention à ça car sinon c’est la magouille des présidents (…) Coté Waldemar (Kita), c’est un énième entraîneur sur la liste depuis dix ans. Dans la vraie vie, le résultat on le connaît d’avance, ça ne peut pas fonctionner, ce n’est pas possible. Après dans le football, c’est tellement incroyable, il y a un côté tellement irrationnel, que c’est le temps qui va parler de lui-même »