Navas ou Donnarumma, Pochettino a encore tranché

Navas plutôt que Donnarumma ? Pochettino a encore tranché

Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma, deux grands gardien dans un même club, et une de titulaire en jeu ! Il y aura une forte concurrence, Mauricio Pochettino est prêt assumer les choix.

Deux buts contre Brest et Strasbourg, un contre Troyes lors du match d’ouverture. Depuis le début de la saison, la défense du PSG est loin d’être imperméable. Avec déjà cinq buts encaissés, le club parisien est loin de ses standards des saisons précédentes.

Entre un Marquinhos pas encore à 100%, un Sergio Ramos toujours absent et un poste de latéral gauche où Abdou Diallo doit dépanner, les automatismes et les raisons d’expliquer cette fébrilité sont légion. Néanmoins, même les saisons précédentes, Keylor Navas réussissait à faire des miracles pour cacher en partie les erreurs défensifs de ses coéquipiers.

Seulement, l’ancien gardien du Real Madrid a vu débarquer Gianluigi Donnarumma au PSG et il a très certainement dû se sentir fragiliser. Incontournable depuis son arrivée en 2019, Navas a permis au PSG de se hisser à sa première finale de Ligue des Champions en 2020 et de s’assurer la présence d’un gardien fiable, ce qui n’était plus le cas depuis des années au Parc des Princes.

Titulaire lors des trois premières journées de Ligue 1 suite aux vacances prolongées de Donnarumma après son sacre à l’Euro 2020, le Costaricien avait donc l’occasion de prouver qu’il méritait toujours sa place et que la prolongation signée jusqu’en 2024 il y a quelques mois n’était pas que du vent.

Sans être coupable, Keylor Navas n’a pas non plus été transcendant et devra donc composer avec la concurrence de Donnarumma. Avec l’arrivée du meilleur joueur du championnat d’Europe, on s’en doutait mais les premières sorties parisiennes l’ont confirmé : il y aura bien une concurrence dans les buts parisiens. Mauricio Pochettino, qui a déjà bien des maux de tête, l’a confirmé après la victoire à Brest, vendredi soir.

« C’est une décision qu’on doit prendre comme on doit en prendre d’autres dans un groupe de 27-28 joueurs. Il n’y a qu’un seul gardien qui peut débuter un match.On va continuer à prendre ces décisions comme on l’a toujours fait », a insisté l’ancien coach de Tottenham en conférence de presse.

Remplaçant en Bretagne, Donnarumma se verrat-t-il confier les clés du camions, la semaine prochaine à Reims ? Le mystère demeure mais l’histoire récente du PSG a démontré que ne pas avoir de hiérarchie au poste de gardien n’a jamais été source de succès, notamment à l’échelle européenne…