Nul entre Manchester City et Crystal Palace

Manchester City tenu en échec par Crystal Palace

Manchester City a retourné un match mal embarqué contre Crystal Palace grâce à un doublé de son Argentin en fin de match, mais il n’a pas réussi à tenir le score (2-2).

Crystal Palace a su faire le dos rond pendant les 20 premières minutes de la rencontre, qui correspondent au premier temps fort de Manchester City pendant lequel il a touché la barre par Kevin De Bruyne, sur un coup franc direct (14e) puis Agüero a tiré sur Guaita (15e).

Manchester City se s »est ensuite laissé endormir par les Eagles et ont manqué de tout : de vitesse, d’intensité et de variété dans le jeu. Les coéquipiers de Gary Cahill n’ont eu besoin que d’une occasion pour ouvrir le score. Sur un corner, l’ancien capitaine de Chelsea a effectué une remise de la tête vers Cenk Tosun. Pour sa première titularisation avec Crystal Palace, l’international turc (28 ans, 42 sélections) a marqué sur la première tentative cadrée de son équipe (39e).

Manchester City, qui n’a pas le droit à l’erreur vu le rythme d’enfer imprimé par Liverpool en tête de la Premier League, a poussé pour égaliser. Quand ils ne faisaient pas preuve de maladresse, comme Sterling à la 51e, Vicente Guaita a sorti le grand jeu et leurs tentatives les unes après les autres : un tir tendu de Bernardo Silva (42e) et deux frappes à cinq secondes d’intervalle d’Agüero puis Bernardo (52e). Ils ont cru bénéficier d’un penalty à vingt minutes de la fin lorsque le ballon a touché la main de Riedewald dans la surface (71e). Sifflé dans un premier temps par M. Graham Scott, il a été logiquement annulé à la suite de l’intervention du VAR : le ballon a ricoché sur le pied du défenseur avant de toucher sa main.

Pep Guardiola a alors abattu sa dernière carte : Riyad Mahrez. En grande forme ces dernières semaines mais sur le banc en début de match, l’international algérien est entré à la 73e minute. Il a tenté d’apporter de la folie, par sa qualité de dribble et sa vivacité, mais les Eagles étaient trop compacts, à six dans les 20 derniers mètres. Ils se sont fait prendre sur deux centres de Benjamin Mendy. Particulièrement discret jusque-là, Sergio Agüero s’est réveillé et a inscrit un doublé en cinq minutes (82e, 87e). Las, Manchester City n’a pas tenu ce score. Ils ont concédé l’égalisation trois minutes plus tard lorsque Fernandinho a envoyé dans son but un centre de Zaha (90e). À quinze journées de la fin, Manchester City a certainement déjà dit adieu au titre.

Benjamin Mendy, centreur fou

Titulaire pour la quatrième fois de suite sur le côté gauche de la défense, Benjamin Mendy s’est surtout signalé sur le côté gauche de l’attaque mancunienne où il a multiplié les centres. D’abord malheureux dans ses tentatives, il a eu raison d’insister : il est à l’origine du premier but de Sergio Agüero, en état avant-dernier passeur, puis passeur décisif sur le second but de l’Argentin.