Premier League: Manchester United s’incline devant Everton 4-0

Premier League, Manchester United, Everton

Manchester United s’est lourdement incliné devant Everton (4-0) dimanche à Goodison Park, cinq jours après son élimination en quart de finale de la Ligue des champions face au FC Barcelone. Une très mauvaise opération pour les Red Devils dans la course à la C1.

United s’est écroulé. Cinq jours après son élimination en quart de finale de la Ligue des Champions et à trois jours du derby mancunien, la formation d’Ole Gunnar Solskjaer a totalement sombré sur la pelouse d’Everton (4-0) dimanche, lors de la 35e journée de Premier League. Inoffensifs et dépassés dans l’engagement, les Red Devils restent sixièmes à deux longueurs du top 5, en attendant le match d’Arsenal (17h00). Notamment aidés par un superbe but de Lucas Digne, les Toffees grimpent de leur côté à la 7e place.

Une grosse gifle. Voilà avec quoi Manchester United va repartir de Goodison Park. En quête de rebond après leur élimination sans appel sur la pelouse du FC Barcelone mardi, les Mancuniens ont eu tout faux dimanche. Et dans tous les domaines. C’est ainsi à quatre minutes du terme qu’Anthony Martial a déclenché la première frappe cadrée des visiteurs, qui n’avaient fait trembler la défense adverse qu’à une seule reprise en première période, sur une tentative de Marcus Rashford (19e). En manque total d’inspiration, Paul Pogba et ses coéquipiers n’ont jamais donné l’impression de pouvoir revenir dans cette rencontre, après s’être écroulés sous la pression des Toffees.

Digne, un superbe coup de patte pour un coup de massue définitif

C’est bien simple, Man U n’a jamais respiré dans le premier quart d’heure. Acculé sur son but, le sixième de Premier League a logiquement concédé l’ouverture du score quand Richarlison s’est offert un joli retourné sur corner (1-0, 13e). Quinze minutes plus tard, Gilfy Sigurdsson punissait la passivité de Nemanja Matic et les siens d’une frappe soudaine à l’issue d’un contre éclair (2-0, 28e). Une mi-temps et deux changements à la pause plus tard, on aurait pu s’attendre à une réaction de United. Mais Lucas Digne, d’une superbe demi-volée, a rapidement tué tout suspense (3-0, 56e).

Totalement désorganisés et démobilisés, les tombeurs du PSG en Ligue des Champions ont craqué une dernière fois quand Theo Walcott s’en est allé – presque sans opposition – ajuster David de Gea d’un plat du pied droit (4-0, 64e). Un après-midi de rêve pour les Toffees, qui ont toutefois perdu Richarlison et Digne sur blessures. Pour Manchester, attention à la suite : le City de Pep Guardiola (mercredi) puis Chelsea (dimanche) seront au programme des deux prochaines rencontres, dans ce qui sera sans aucun doute une semaine décisive dans la course au top 4.