Présidence Caf : Me Augustin Senghor accepte la proposition de la Fifa

Partagez !

Présidence Caf : Me Augustin Senghor accepte la proposition de la Fifa

Me Augustin Senghor, Candidat à la Présidence de la CAF dit accepter la proposition consensuelle qui a été soumise par la FIFA relative à la Présidence de la CAF. Ce, après une “analyse lucide de la situation actuelle de la CAF”.

Après concertations, Me Augustin Senghor a décidé d’accepter la proposition consensuelle à lui soumise par la Fifa, “au nom de l’intérêt Supérieur de l’unité du Football africain que nous avons mis en avant dans notre profession de foi”.

“C’est la meilleure décision que nous pouvions prendre après une analyse lucide de la situation actuelle de la CAF et de l’impérieuse nécessité de privilégier une synergie d’actions de toutes les compétences : une Équipe, une Team pour relever le Football africain.

L’atteinte de l’objectif d’une CAF forte, unie, plus performante et plus attractive, poursuit Me Senghor, vaut tous les sacrifices même celui du renoncement aux ambitions personnelles légitimes au profit d’un leadership collectif et participatif, seul gage d’une renaissance de la CAF attendue par tous les africains.

Cette proposition a été discutée à Rabat exclusivement par les 4 candidats lors de 3 séances successives le samedi 27 février 2021 à 10h30 et le dimanche 28 mars à 11h puis à 15h”, lit-on dans son communiqué.

Un accord de principe sur 2 points

Selon Me Senghor, les discussions ont abouti à un accord de principe sur 2 points : un axe programmatique consistant à convenir d’un programme commun de management, et un axe de gouvernance collégiale et concertée.

Les parties ont également convenu que l’accord définitif devrait être conclu à Nouakchott, en marge de la Finale de la CAN U2O du samedi 6 mars 2021.

Senghor loyal

“Je serai totalement loyal à cette institution qu’est la CAF et à celui qui, à partir du 12 mars 2021, l’incarnera afin de montrer à la face du monde que les valeurs de compétence, de la solidarité et d’esprit d’équipe existent bien dans la classe dirigeante du Football africain”, a-t-il ajouté.