PSG et Nasser Al-Khelaïfi, Kylian Mbappé en a marre…

PSG et Nasser Al-Khelaïfi, Kylian Mbappé en a marre...

La presse espagnole en rajoute une couche au sujet de Kylian Mbappé ce lundi, avec un article qui explique que les méthodes du président parisien passent mal…

Le feuilleton approche, peu à peu, de son dénouement. Après cette double-confrontation entre Madrilènes et Parisiens, avant laquelle aucune décision ne devait être prise, Kylian Mbappé va bientôt devoir communiquer sa décision finale : rester à Paris, ou s’en aller direction Madrid. Pour l’instant, la tendance semble plutôt à un départ vers la capitale espagnole…

Les discussions avec le leader de la Ligue 1 ne semblent pas vraiment avancer, et ce même si l’état-major parisien, l’Emir du Qatar en tête de liste, est prêt à faire des folies sur le plan financier. Et si on se fie aux informations délivrées par El Confidencial en ce début de semaine, on peut comprendre pourquoi Kylian Mbappé n’a pas vraiment l’intention de prolonger avec Paris.

Kylian Mbappé a eu peur

Ce sont les méthodes du PSG et de son président qui sont ainsi pointées du doigt. « Kylian Mbappé veut se libérer d’un environnement toxique pour le football », explique le média ibérique, indiquant que la façon d’agir des dirigeants qataris du PSG ne plaît pas au Bondynois, ou du moins ne correspond pas à sa vision du foot et du sport en général. Le journal revient aussi sur la fameuse sortie médiatique de Nasser Al-Khelaïfi l’été dernier – « Kylian va rester à Paris, on ne va jamais le vendre et il ne partira jamais libre » – qui aurait même fait peur à l’attaquant.

Il faut dire que l’article d’El Confidencial est assez critique envers NAK, puisqu’il n’hésite pas à mettre en avant sa façon de diriger pour le moins autoritaire et ses nombreux problèmes avec la justice, en plus d’autres méthodes à la limite dans d’autres domaines que le football, comme le padel. Quoi qu’il en soit, on sera bientôt fixé sur ce qui nous intéresse vraiment, à savoir l’avenir du meilleur joueur parisien et français du moment…