PSG : Habib Beye et Bixente Lizarazu taclent Mauricio Pochettino

PSG : Habib Beye et Bixente Lizarazu taclent Mauricio Pochettino

Champion d’Automne avec le PSG, Mauricio Pochettino n’échappe toujours pas aux critiques. Habib Beye et Bixente Lizarazu viennent encore de le tacler.

« Ils s’en sortent toujours avec des individualités »

Il faut dire que le match nul concédé de justesse face à Lens ce week-end y est pour beaucoup. Le PSG n’a pas été bon et pour les deux anciens défenseurs de l’Olympique de Marseille ça fait beaucoup…

Bixente Lizarazu sur Mauricio Pochettino : « Ils s’en sortent toujours avec des individualités. Ça ne va pas durer éternellement, un jour ils vont prendre cher, c’est sûr, ils vont en prendre 3-4, a prévenu l’ancien international français pour l’émission Téléfoot. Parce qu’il y a trop de passivité, parce que les individualités ne pourront pas toujours faire la différence. Dans l’attitude, ce n’est pas suffisant. C’est toujours une photocopie. Il y avait City et là il y a Lens. City, c’est le très haut niveau international, Lens c’est une très bonne équipe de Ligue 1. Et, face à Lens, ils donnent l’impression de passivité, d’une équipe qui n’y est pas, qui n’a pas envie, qui n’a pas d’énergie et Pochettino, on se demande s’il maîtrise quelque chose aujourd’hui. On a l’impression qu’il n’est plus coach, qu’il est accompagnateur de cette équipe et qu’il n’arrive plus à la transcender, donc ça devient assez inquiétant »

Habib Beye sur Mauricio Pochettino : « Ce qui m’inquiète un peu, c’est lorsqu’il dit ‘on a dû changer de système pour s’adapter à l’adversaire ’. Mais l’adversaire, en fait, Lens ils proposent ça depuis plus d’un an et demi ! Aujourd’hui, on n’a pas vu une subtilité de la part de Franck Haise. Ce qu’a proposé Lens, c’est ce qu’ils proposent chaque semaine et, quand vous êtes le PSG, vous avez quand-même analysé Lens avec vos analystes vidéo. Et chercher comment contenir Lens à travers un match en changeant quatre fois de système, c’est ça qui m’interpelle. C’est-à-dire que, s’ils ont analysé Lens, ils savent dès le début du match comment se comporter pour bloquer Lens. Ce n’est pas pendant le match que vous découvrez que Lens joue avec Frankowski et Clauss très très haut. (…) De le voir chercher comme ça pendant tout le match comment il doit bloquer les côtés, c’est ce qui m’inquiète un peu »