PSG : Marco Verratti adoube Lionel Messi

PSG : Marco Verratti adoube Lionel Messi

Sextuple Ballon d’or, Lionel Messi n’a pas fini de recevoir des récompenses et des louanges. Derrière de nombreux autres, c’est au tour de Marco Verratti de participer aux éloges.

Lionel Messi « a tellement été fort… contre nous »

Interrogé par France Info, le champion d’Europe italien s’est dit particulièrement satisfait d’évoluer avec Lionel Messi. Marco Verratti pense à tous les supplices que le PSG et lui ont connus avec lui et se réjouit. « La vie m’a donné l’occasion de jouer avec le plus grand joueur du monde, ici, tous les jours, se satisfait le milieu de terrain parisien. Physiquement il est très bien, et avec le ballon au pied il est encore mieux. Quand on est avec lui, on oublie son âge. Il a tellement été fort quand il jouait contre nous qu’on va profiter de lui maintenant ».

Barcelone, « frustré que Leo n’ait pas continué »

« Le bonheur des uns fait le malheur des autres », c’est connu. Pendant que Marco Verratti se déride, au Barça on prend des rides. « Nous ne connaissions pas les premiers résultats de l’étude économique, regrettait Rafa Yuste, vice-président du FC Barcelone. En août, nous n’avions pas les derniers résultats, mais nous savions qu’ils allaient être dramatiques. Et par prudence, ce qu’a dit le président c’est que le club prime. Y’a-t-il eu un excès de confiance ? C’était ce que nous voulions tous. Pour être franc, je suis frustré que Leo n’ait pas continué, mais au-delà de cette frustration, je suis également très fier de voir que le président et la direction, nous pensons que le club passe en premier. Cela doit être comme ça ». Une proposition plus ou moins corroborée par le roi Léo :

« Je pensais que tout était réglé, raconte Lionel Messi dans les colonnes de France Football, et qu’il ne manquait plus que mon paraphe (sur le contrat). Mais, quand je suis arrivé à Barcelone, on m’a dit que ce n’était plus possible, que je ne pouvais pas rester et que je devais me trouver un autre club, car le Barça n’avait pas les moyens de me prolonger. Ça a bouleversé mes plans. »