Real Madrid : Kylian Mbappé fait douter l’Espagne

Real Madrid : Kylian Mbappé fait douter l’Espagne

La confirmation de la venue de Kylian Mbappé au Real Madrid tarde à arriver. Le PSG n’a pas encore accepté la seconde offre des madrilènes et l’attaquant français donne l’impression de ne pas être affecté par cette situation.

Le doute s’installe

Comme l’indiquait son entraîneur ce week-end, l’attitude de Kylian Mbappé au PSG est très professionnelle. Malgré les heures troubles qu’il traverse à cause de son transfert, il reste concentré sur le terrain. À Reims, lors de la dernière journée de Ligue 1 et des premières minutes jouées par Lionel Messi avec Paris, le champion du monde a même inscrit un doublé. Son club a gagné 0-2 et ses statistiques sont montées à 3 buts et 2 passes décisives en 4 matches cette saison.

Une performance qui inquiète en Espagne. « Comment un joueur peut-il rester à ce niveau dans un club qu’il aimerait quitter ? » semblent se demander observateurs espagnols. Le journal AS écrit « Kylian Mbappé fait douter le madridisme », une phrase qui résume à ravir l’atmosphère dubitative qui règne dans le pays des Merengues.

Oui mais non

Toutefois, il ne faut pas tirer des conclusions hâtives. Le calme de Kylian Mbappé ne veut pas forcément dire qu’il n’ira pas au Real Madrid. Sa quiétude, son sens poussé du professionnalisme, peut même signifier le contraire.

Kylian Mbappé est peut-être si sûr d’aller au Real Madrid qu’il ne trouve aucun inconvénient à continuer de travailler normalement. Sous contrat avec le PSG, il ne fait que travailler. Ça change des nombreux clashes qui ont longtemps alimenté le football à ces moments-là. D’autant plus qu’on peut être certain que le natif de Bondy ait soif d’histoire. Deux ou trois buts de plus ne feraient de mal à personne, surtout pas à lui. Pour son palmarès, c’est carrément très important. « Trois points, deux buts… La soirée parfaite !», a-t-il écrit, en anglais, la langue des inventeurs du football, sur son compte Instagram après la victoire parisienne.