Sadio Mané remet Liverpool sur les bons rails

Sadio Mané remet Liverpool sur les bons rails

Après trois revers en quatre matches, toutes compétitions confondues, Liverpool s’est repris ce samedi en battant Bournemouth (2-1) malgré une entame très compliquée. Mohamed Salah et Sadio Mané ont renversé une situation mal engagée pour les Reds.

Avant de retrouver mercredi la Ligue des champions et un Atlético Madrid qui l’a emporté au match aller (1-0), Liverpool s’est un peu rassuré en Championnat ce samedi. Mais si la venue de Bournemouth a permis aux Reds de retrouver le chemin de la victoire (2-1) après trois revers en quatre sorties, toutes compétitions confondues, elle n’a pas chassé tous les doutes. Incapables de mettre l’intensité et la sécurité nécessaires pendant le premier quart d’heure, les hommes de Jürgen Klopp se sont fait punir par une action collective initiée et conclue par Callum Wilson (0-1, 9e). Une action qui a rendu fou le coach allemand, puisque l’attaquant des Cherries avait au départ poussé Joe Gomez dans le dos sans être sanctionné. Cinq minutes plus tard, la défense du (probable) futur champion d’Angleterre a de nouveau montré quelques signes de fébrilité, et Nathan Aké s’est élevé au-dessus de Virgil van Dijk sur corner, butant sur une parade décisive d’Adrian.

La catastrophe évitée, Liverpool s’est remis à jouer et à presser, et a pu compter sur la sortie sur blessure de Steve Cook (19e) pour renverser son adversaire. Son suppléant, Jack Simpson, a vu Sadio Mané intercepter le ballon dans ses pieds avant de servir Mohamed Salah pour l’égalisation (1-1, 25e). Le 70e but de l’Égyptien en Premier League en 100 apparitions. Et sa 20e réalisation de la saison, toutes compétitions confondues, ce qui en fait le premier joueur à atteindre ce total sur trois saisons consécutives avec les Reds depuis Michael Owen (de 2000 à 2003).

Dans la foulée de ce petit moment d’histoire, Sadio Mané s’est à nouveau illustré, remportant tranquillement son face à face avec Aaron Ramsdale après une interception-ouverture parfaite signée Virgil van Dijk (2-1, 33e). Sans grande inspiration, le leader de Premier League a semblé vouloir contrôler les débats en seconde période, mais a bien failli se faire punir sur un joli lob de Ryan Fraser repoussé devant sa ligne par James Milner (61e). Mané, lui, aurait pu mettre les siens à l’abri d’une sublime frappe enroulée depuis son aile gauche, déclenchée quasiment sans élan (74e), mais c’est bien par la plus fine des marges que Liverpool s’est imposé. Portant ainsi son total à 82 points en 29 journées. Neuf de plus et le titre sera acquis. En attendant, les Reds vont devoir défendre leur couronne européenne en offrant plus de garanties défensives. Van Dijk et ses compères ont ainsi encaissé neuf buts lors de leurs cinq derniers matches, soit autant que lors des 21 précédents…