Salah, Mané, Firmino, Jota, les Raptors de Liverpool selon Pep

Salah, Mané, Firmino, Jota, les Raptors de Liverpool selon Pep

Manchester United dévoré à domicile (5-0), Liverpool a changé de surnoms. Des Reds ils sont passés aux Raptors.

Les trois attaquants de Liverpool, les Raptors de Jurassic Park !

Comptant 41 buts toutes compétitions confondues à son actif, l’attaque de Liverpool est insatiable. Seconde meilleure artillerie d’Europe derrière le Bayern Munich et ses 60 pions, les Scousers font peur à leurs adversaires. Une frayeur qui porte la griffe d’un quatuor, Salah, Mané, Firmino, Diogo Jota, que Pep Lijnders, l’adjoint de Jürgen Klopp, a comparé à la mythique puissance des tyrannosaures :

« Je pense que c’est lié à la façon dont nous jouons, a expliqué Pep en conférence de presse avant d’affronter Preston End ce mercredi en Coupe de la Ligue. C’est l’ensemble du dispositif qui fait que nos joueurs de devant se retrouvent dans de bonnes positions. Les trois attaquants ressemblent aux Raptors de Jurassic Park ! »

« Nous n’avons rien changé. Parfois, s’améliorer, c’est revenir à l’essentiel. Les joueurs avaient besoin d’une pause après quelques saisons intenses et émotionnelles »

À Liverpool, les attaquants se portent bien

À travers ces paroles de PEP Lijnders, ont peut lire toute la joie du staff de Liverpool. Retrouver leurs attaquants à ce niveau, est une très bonne nouvelle pour la suite de leur saison. Jota 4 buts, Mané 6, Firmino 6, Salah 15, les quatre fantastiques sont en feu. Avec 31 buts sur les 41 inscrits par leur écurie, ils bonifient par leur réalisme, le système mis en place par Jürgen Klopp.

Liverpool comme les Raptors de Toronto

En assimilant sa ligne offensive à des carnivores géants, Pep Lijnders a également rapproché Liverpool d’un autre sport. Après le célèbre basketteur américain LeBron James, c’est au tour du second des Reds d’associer son équipe à la Balle Orange. « Raptors de Toronto » est le nom donné à la franchise américaine, championne de NBA en 2019.

Ceci dit, en plus des mots de Pep et du tweet du King James (sur Mo Salah), Liverpool et Toronto sont liés par deux autres données : la couleur rouge et le talent africain. À l’image du président nigérian des Raptors, Masai Ujiri, et de leur ailier fort camerounais, Pascal Siakam, Salah, Mané, Naby Keita et Joël Matip, ont joué un rôle majeur dans les récents succès de leur équipe. Notamment les victoires de 2020 en Premier League et de 2019 en Ligue des Champions et au mondial des clubs.