Souleymane Camara et Montpellier, l’histoire est terminée

Souleymane Camara et Montpellier, l'histoire est terminée

Après 13 saisons au club, le Sénégalais de 37 ans, Souleymane Camara, ne prolongera pas l’aventure au Montpellier Hérault SC. La fin d’une histoire.

Une page se tourne. Un chapitre même de l’histoire du Montpellier Hérault SC. La saison prochaine, Souleymane Camara ne portera pas le maillot du club. Alors que la question se faisait de plus en plus pressante ces derniers jours, la décision a été arrêtée : contrairement à son grand ami Vitorino Hilton, reparti pour une nouvelle année, le Sénégalais de 37 ans ne prolongera pas pour une dernière danse sous les couleurs pailladines, nous a confirmé le président Laurent Nicollin.

« On a échangé vendredi et la décision a été prise », a précisé le boss du MHSC. « Maintenant, il réfléchit à sa reconversion, a-t-il poursuivi. On lui a laissé un délai pour savoir ce qu’il veut faire, s’il veut entraîner ici. Il est dans la situation des anciens, on lui laisse la porte ouverte. »

« Souley » avait confié à Midi Libre être « toujours en réflexion » il y a quelques jours. La fin de l’aventure a donc été sifflée. Avec lui, c’est un monument de l’histoire orange et bleu qui tire sa révérence. Avant, peut-être, de raccrocher définitivement les crampons, ce qui serait la tendance.

« On lui rendra l’hommage qu’il mérite »

Arrivé en 2007 dans l’Hérault, alors que le club évoluait en Ligue 2 sous les ordres de Rolland Courbis, Camara et son sourire inimitable en est rapidement devenu l’un des chouchous. « Camaradona » pour l’éternité, comme le veut la chanson reprise par La Mosson, il restera pour un petit moment encore le joueur le plus capé du MHSC avec 433 matches après avoir dépassé Pascal Baills (429) cette saison.

Une ultime saison où il sera apparu à 16 reprises toutes compétitions confondues. Sans but inscrit, mais l’histoire et les supporters héraultais retiendront à n’en pas douter tous les autres, 76 au total, à 8 petites réalisations du recordman héraultais Laurent Blanc.

Le contexte de crise sanitaire faisant, Souleymane Camara n’aura pas pu quitter La Mosson en joueur. « On verra quand le public pourra revenir, conclut Laurent Nicollin. Mais on lui rendra l’hommage qu’il mérite ».