Tenu en échec par Levante, le FC Barcelone dit adieu à La Liga

Tenu en échec par Levante, Le FC Barcelone dit adieu à La Liga

Tenu en échec par Levante 3-3 ce mardi, le FC Barcelone vient de perdre deux points précieux pour la course au titre.

Après avoir mené 2-0 puis 3-2 grâce, notamment, à un Ousmane Dembélé décisif, le FC Barcelone a fini par lâcher deux précieux points sur la pelouse de Levante. Un résultat qui pourrait profiter à l’Atlético et au Real dans la course à la Liga.

Après la polémique entraînée par la décision de M. Martinez Munuera de siffler un penalty contre le Real Madrid dimanche, le football était de retour au centre des débats en Espagne, ce mardi soir. Et si l’arbitre avait entretenu le suspense lors de la rencontre de la Maison Blanche, on a d’abord cru qu’il n’y en aurait pas du tout durant celle du FC Barcelone. Dès la première minute de la partie, Pedri passait en effet à deux doigts d’ouvrir le score (1ère) après un excellent travail d’un Frenkie de Jong très en jambes (mais qui sera suspendu lors de la prochaine journée pour accumulation de cartons). Quatre minutes plus tard, les deux compères remettaient ça mais comme sur l’occasion précédente, l’international espagnol manquait de réalisme (5e).

Vous l’aurez toutefois compris, le ton était donné. Il n’y avait donc rien de plus logique à voir Lionel Messi inscrire son 29e but de la saison d’une jolie reprise après un service (dévié) de Jordi Alba (1-0, 26e). Une minute plus tard, l’Argentin aurait par ailleurs pu signer sa douzième passe décisive de la saison si son partenaire privilégié avait cadré sa reprise (27e). Bref, malgré un petit numéro d’Enis Bardhi (31e, arrêt de Marc-André ter Stegen) et quelques incursions intéressantes, les locaux n’étaient pas loin d’être surclassés. A la pause et après que Pedri a finalement trouvé le chemin des filets sur un service d’Ousmane Dembélé (0-2, 34e), le FC Barcelone tenait donc (au moins provisoirement) les rênes de la Liga.

Restait alors à savoir à quel point les Blaugrana allaient soigner leurs statistiques. Une interrogation qui ne suscitait, avouons-le, que peu d’intérêt dans une Liga qui s’en remet au goal-average particulier lorsque les points ne suffisent pas à départager deux équipes. Et puis tout a basculé ! La fouge des hommes de Paco Lopez emportait tout sur son passage et Levante revenait, en trois minutes chrono, à hauteur du FC Barcelone. Restée aux vestiaires à la mi-temps, la défense catalane laissait Gonzalo Melero et Jose Luis Morales inscrire deux (très) jolis buts (57e et 60e).

Deux partout, balle au centre. Heureusement pour les supporters du Barça, leurs offensifs se montraient bien plus inspirés que leur arrière garde. Sur une tentative de combinaison entre Messi et Antoine Griezmann, Ousmane Dembélé profitait ainsi d’une remise involontaire d’un défenseur local pour redonner l’avantage aux siens sans trembler le moins du monde (3-2, 65e). Mais puisqu’il était, ce mardi soir, écrit que Piqué et sa défense souffriraient jusqu’au bout et que le courage de Levante serait récompensé, une nouvelle égalisation intervenait à sept minutes du terme (3-3, 83e, but de Sergio Leon). Dans une Liga qui ne cesse de surprendre, personne ne se risquera à dire que le FC Barcelone vient de perdre la Liga. Mais ceux qui écriront que les Catalans viennent de laisser filer davantage que deux points n’auront peut-être pas tout à fait tort