Un ancien président du Real Madrid répond à Perez à propos de Ronaldo

Un ancien président du Real Madrid répond à Perez à propos de Ronaldo

Non ce n’est pas Florentino Perez qui a fait venir Cristiano Ronaldo au Real Madrid. C’est bien le président Ramón Calderón, qui tenait à le préciser…

Cristiano Ronaldo, « le coup le plus rentable de notre histoire » du Real Madrid

En effet, lorsque Florentino Perez arrive en juin 2009 à la tête du Real Madrid, l’arrivée de Ronaldo est déjà acquise. Le patron des Galactiques vient de ce fait assister à la confirmation d’un transfert déjà bouclé.

Ceci étant, on comprend mieux pourquoi l’actuel président de la Casa Blanca considère Toni Kroos, qu’il a fait venir, comme le transfert du siècle, et non Cristiano Ronaldo. Le portugais est plus le joueur de son opposant Ramón Calderón, que le sien. Explications :

« Ça n’a pas été facile de convaincre United, mais le joueur a facilité les choses… (…) Au vu des résultats obtenus, tant sur le plan personnel que collectif, faire venir Cristiano Ronaldo au Real Madrid a été un pari gagnant et un succès incontestable. Mais je n’avais aucun mérite, j’ai fait ce que n’importe quel président aurait fait à ma place. C’était une occasion unique que nous ne pouvions pas laisser passer et, bien qu’il n’ait pas été facile de convaincre Manchester, la décision du joueur a rendu les choses beaucoup plus faciles. (…) Manchester United a été très difficile, excessif dans les négociations mais bon, ça s’est avéré être le coup le plus rentable de notre histoire », a salué M. Calderón, citant par la suite les noms de ceux qui l’ont aidé à attirer ce « compétiteur contagieux » dans le meilleur club du monde :

« Je garde également un excellent souvenir de Fabio Cannavaro et de Ruud Van Nistelrooy, avec qui j’entretiens toujours une bonne relation. Deux exemples en tant que joueurs et en tant que personnes, qui nous ont beaucoup aidés, sur le terrain et dans le vestiaire, à gagner deux championnats consécutifs après trois ans sans titres (…) Ça ne fait aucun doute que le départ de Cristiano ne les a pas aidés. C’est un joueur qui apporte beaucoup à l’équipe pour laquelle il joue, non seulement par les buts qu’il marque, mais aussi par son esprit de compétiteur qui est contagieux pour ses coéquipiers. »