Une triste fin entre John Obi Mikel et Trabzonspor

Une triste fin entre John Obi Mikel et Trabzonspor

La crise du coronavirus impacte fortement la planète football. Et face au refus des dirigeants de la ligue turque de suspendre ses matches de championnat, John Obi Mikel a tout simplement décidé de rompre le contrat le liant à son équipe, Trabzonspor.

À 32 ans, John Obi Mikel pensait couler des jours paisibles en Turquie, du côté de Trabzonspor, club où il avait signé pour deux ans l’été dernier, en 2019, après un bref passage à Middlesbrough. Mais après 19 matches de championnat à son actif cette saison, le Nigérian a vu son aventure prendre une nouvelle tournure. Alors qu’il évolue dans une formation qui joue le titre national, l’ancien milieu de terrain de Chelsea n’a pas apprécié la gestion turque de la crise du coronavirus.

Le week-end dernier, John Obi Mikel s’est ainsi distingué en refusant de participer au choc de Super Lïg face à Basaksehir. Une décision que le joueur avait expliquée dans un post Instagram. « Il y a plus important dans la vie que le football. Je ne me sens pas à l’aise et je ne veux pas jouer au foot dans cette situation. Tout le monde devrait rester à la maison avec sa famille et ses êtres chers dans un moment aussi critique. La saison devrait être annulée à cause de la période mouvementée que traverse la planète ». Depuis, plus de trace d’Obi Mikel.

Et ce soir, le club turc vient de nous apprendre que la collaboration entre les deux parties avait pris fin. « Le contrat qui liait le joueur professionnel John Obi Mikel et notre club, du 30 juin 2019 au 31 mai 2021, a été résilié par consentement mutuel. Le joueur a renoncé aux mois de salaire qu’il lui restait à toucher », peut-on lire dans le communiqué publié sur le site officiel du club turc. Un triste épisode. Le joueur et sa famille sont désormais attendus au Royaume-Uni. Mais cette séparation risque de faire jaser dans la planète du football.