Youssouf Sabaly joue (bien) le jeu malgré sa situation

Youssouf Sabaly joue (bien) le jeu malgré sa situation

Le défenseur des Girondins de Bordeaux Youssouf Sabaly est bien de retour à son meilleur niveau. L’international sénégalais revient de loin.

Il n’a pas inscrit trois buts comme Ui-jo Hwang ou délivré deux passes décisives comme Rémi Oudin au mois de janvier, pourtant Youssouf Sabaly est peut-être le meilleur Bordelais de ce début d’année. Déjà considéré comme l’un des piliers de son équipe par Jean-Louis Gasset cette saison (21 titularisations en 22 matchs), le latéral droit des Girondins est en train de retrouver son meilleur niveau ces dernières semaines. Un niveau pas aperçu depuis très longtemps. Trop longtemps !

Auteur de débuts très remarqués en Gironde, qui ont poussé le club à lui proposer un contrat de quatre ans après un prêt d’un an satisfaisant, le Sénégalais a peu à peu disparu de la circulation au fil des saisons. Mais jamais complètement puisque aucun autre joueur n’a réussi à lui prendre sa place aux Girondins depuis 2016 malgré deux demi-saisons disputées en 2018 et 2019 en raison de blessures à répétition au genou. L’entraîneur bordelais, qui le connaît bien, pointait encore son état de forme à l’automne : « Je trouve qu’il fait moins d’efforts [qu’à l’époque du PSG], il ne peut pas car il fatigue vite. Quand je suis arrivé, il n’était pas au niveau auquel je l’avais connu à Paris. » Alors comment quelques mois plus tard ce même joueur a retrouvé tous ses moyens ?

Gasset a su trouver les bons mots

Pour le patron du vestiaire, la première réponse ne se situe pas forcément sur le terrain. « L’avantage quand vous connaissez les gens, vous pouvez parler avec eux et quand vous connaissez les hommes, vous connaissez leur vie et peut-être que dans sa vie de tous les jours, il y avait quelques petits soucis que personne ne connaissait. Moi, j’ai la chance de le connaître et j’ai essayé de l’aider là-dessus et de lui dire les bonnes choses pour qu’il arrive à retrouver son vrai niveau. Aujourd’hui, je retrouve Youssouf Sabaly et je suis content pour lui », explique Jean-Louis Gasset, sans donner plus de précisions.

S’agit-il de problèmes personnels ou vis-à-vis du club ? Une chose est sûre, le joueur avait « très mal vécu » que les Girondins fassent capoter son transfert à Fulham en janvier 2019 à la dernière minute alors que tout était réglé comme le rappelle un ancien dirigeant. « Ils lui ont mis à l’envers ce jour-là et il était assez remonté contre le club », ajoute-t-il. Et c’est vrai que depuis c’était un coup oui, un coup non avec le défenseur des Marine et Blanc. Mais comme souvent, l’ancien adjoint de Laurent Blanc a trouvé les bons mots pour le remettre sur les rails cette saison.

Deuxième joueur le plus utilisé cette saison

L’autre explication de ce retour au premier plan est physique. Pour la première fois depuis longtemps, le Sénégalais n’a aucun pépin à ce niveau-là cette saison. Son arthroscopie de septembre 2019 est maintenant un lointain souvenir même si au club, le staff médical fait attention à lui comme le lait sur le feu.

Résultat des courses, Youssouf Sabaly est tout simplement le deuxième joueur le plus utilisé de l’effectif derrière Benoît Costil cette saison. Qui l’eût cru il y a quelques mois. Toujours solide défensivement, il apporte de nouveau son activité sur le plan offensif grâce à une technique au-dessus de la moyenne et une belle entente avec Rémi Oudin et Hatem Ben Arfa sur le côté droit. Jean-Louis Gasset avoue aujourd’hui « retrouver peu à peu le joueur en jambes qu’il a connu à Paris » : « Paradoxalement, il arrive en fin de contrat, mais je le trouve frais. J’espère que cela le booste et qu’il va faire six mois exceptionnels. »

Aucune négociation à ce jour pour une prolongation

En effet, le latéral joue (bien) le jeu avec les Girondins malgré une situation contractuelle pas simple. Contrairement à d’autres, il « applique » les consignes de sa direction. C’est-à-dire qu’un joueur en fin de contrat doit se montrer, soit pour obtenir une prolongation soit pour attirer l’œil d’autres clubs. Un comportement irréprochable qui ne surprend personne au club. Un proche de l’équipe première :

« Cela ne m’étonne pas du tout de la part de Youssouf Sabaly, c’est un très bon garçon, très pro, très méthodique. Au début, je le voyais toujours être le dernier à table et je me disais : qu’est-ce qu’il doit manger (rires)… En fait, c’est juste qu’il était toujours le dernier à sortir du vestiaire après avoir tout bien fait notamment au niveau des soins. En plus, c’est une personne très agréable avec un entourage sain. »

Aujourd’hui, il est avant tout concentré sur lui et sur le match d’après. Même s’il « ne fera pas de cadeau à Bordeaux » après l’épisode Fulham dixit un dirigeant, l’intéressé se veut « patient » et affirme être « très bien ici » dans un club qu’il « admire ». Selon les informations de 20 Minutes, Youssouf Sabaly n’a reçu aucune proposition de prolongation des Girondins à ce jour. Il n’y a même eu encore de discussions sur le sujet entre lui et le club. Mais cela pourrait vite évoluer, la direction compte débuter rapidement des négociations et espère trouver un accord. Mais de toute manière, fin de contrat ou pas, prolongation ou pas, ça n’a pas l’air de le déranger au regard de ses performances.