Ismaila Sarr pressé mais sans pression

Ismaila SarrIsmaila Sarr, l’attaquant sénégalais de Rennes (élite française) nominé pour le titre de meilleur footballeur du mois de décembre en Ligue 1 française, est un footballeur ‘’sans pression mais pressé’’ d’atteindre les sommets, ont déclaré ses proches cités par l’hebdomadaire « France football’’ dans son édition de ce mardi.

’’S’il n’a pas idée de son potentiel’’, remarque Sabri Lamouchi, son ancien entraîneur à Rennes, le feu follet ‘’ignore toute forme d’idée de pression dès qu’il entre sur un terrain’’.

’’Peut-être que ça changera quand il sera au Barça’’, indique son coéquipier au FC Metz, Franck Signorino. D’après lui, Rennes n’est qu’une étape pour le jeune international sénégalais courtisé actuellement par Arsenal (Angleterre) et l’AS Roma (Italie).

Appelé à témoigner sur l’international sénégalais, Lamouchi, limogé par Rennes en novembre dernier, estime qu’il a eu affaire à deux personnalités.

’’La première saison, c’était difficile, on parlait, il écoutait mais il n’y a pas d’échanges’’, rappelle Lamouchi, indiquant avoir noté ‘’un changement certain’’ dès son retour de la coupe du monde.

’’Il y a de vrais échanges, des retours sur les matchs, des préparations avant les matchs et les entraînements’’, souligne le technicien franco-tunisien, limogé par Rennes en fin novembre.

’’C’est lui qui nous sollicitait pour du travail devant le but ! On était même parfois obligé de le freiner’’, ajoute Sabri Lamouchi, par ailleurs ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

Ces changements ont permis à l’attaquant sénégalais d’être plus décisif. Lors de la saison 2018-2019, il a marqué cinq buts et donné deux passes décisives, soit autant que toute la saison dernière confondue.

Cette maturation a amené le footballeur à demander à son ancien entraîneur de l’insérer parmi les joueurs pouvant tirer les pénaltys, en raison du grand échec dans cet exercice par ses coéquipiers.

’’Ismaila Sarr est devenu un véritable compétiteur. Il attache aussi beaucoup d’importance à la prévention, au travail individualisé’’, souligne le technicien, toujours cité par FF.

L’ancien pensionnaire de Génération Foot, devenu un titulaire en sélection nationale, ‘’se met dans les meilleures dispositions pour accomplir les meilleures performances’’.

’’C’est la marque des futurs champions’’, écrit la publication, citant le technicien franco-tunisien au sujet du Sénégalais arrivé à l’été 2017 en provenance du FC Metz) contre la bagatelle de 17 millions d’euros (le gros transfert de l’histoire de ce club).

Arrivé à l’été 2016 de Génération Foot, le jeune footballeur ‘’a rapidement incarné une solution évidente sur le pré tout en restant une énigme dans la vie quotidienne’’, relate son ancien entraîneur, Philippe Hinschberger. ‘’Discret ? Non, il était totalement effacé’’, tranche l’ancien entraîneur du FC Metz, confirmant les propos de Signorino.

’’C’était difficile de créer une véritable proximité mais en même temps on savait qu’on pouvait compter sur lui, que sur le terrain l’étincelle viendrait de lui’’, ajoute l’ancien coéquipier de l’international sénégalais qui, après avoir largement contribué à maintenir le FC Metz en 2016-2017, est allé rejoindre le Stade Rennais.

’’Sa timidité ne s’effacera sans doute pas mais ça ne l’empêchera jamais de prendre ses responsabilités’’, indique Diafra Sakho, actuellement en Turquie après avoir joué plusieurs mois avec Ismaila Sarr à Rennes.

Et après avoir convaincu Rennes et la Ligue 1 française en seulement trois ans, ‘’Speedy Iso’’ est attendu dans les plus grands clubs européens et un premier duel est engagé entre l’AS Roma et les Gunners d’Arsenal.

Mais, ce serait probablement pendant le marché estival des transferts.