Kalidou Koulibaly: « Des événements négatifs se sont produits, mais je n’oublierai jamais… »


Kalidou Koulibaly

Dans un récent entretien publié sur le facebook du club de Naples, Kalidou Koulibaly est revenu sur les événements malheureux lors de la rencontre Inter Milan vs Naples où le défenseur sénégalais a été une nouvelle fois victime de chants racistes.


Pour de Kalidou Koulibaly, l’Italie doit encore se développer du point de vue du racisme:

« Je crois que dans toute cette affaire, il y a eu des choses positives, tout d’abord la proximité de ma famille et d’autres personnes que je ne connaissais pas vraiment. Des événements négatifs se sont produits, mais je n’oublierai jamais le soutien reçu. Le rôle de symbole contre la lutte contre la discrimination d’une part me rend heureux et de l’autre pas du tout. Parce que si nous devons encore nous battre, il y a quelque chose qui ne va pas: nous sommes tous pareils, on me l’a appris depuis que je suis tout petit et j’essaie de transmettre les mêmes choses à mon fils. C’est un combat important que j’aime combattre. Nous devons enseigner aux enfants les vraies valeurs d’égalité dès l’école primaire. C’est ce que je fais toujours avec mon fils, même si c’est compliqué d’expliquer ce qu’est le racisme. »

« La France du point de vue de la discrimination est différente de l’Italie , c’est le pays où j’ai grandi et je jamais eu ces genres de problème Arabes, sénégalais et français. Dès mon arrivée en Italie, je me suis concentré uniquement sur le ballon, puis j’ai compris ce qui se passait autour de moi. J’ai commencé à comprendre les choeurs contre Naples et les Napolitains et j’ai été déçu surtout parce qu’ils ont frappé les joueurs qui portaient le maillot de l’équipe nationale. Vous devez réfléchir à deux fois avant de faire ces refrains car ils n’affectent pas que les joueurs de Napoli , mais aussi ceux de l’équipe nationale italienne. Tous les joueurs peuvent apporter leur contribution dans ce sens ».