Large victoire de Liverpool face à Norwich 4-1


Large victoire de Liverpool face à Norwich 4-1

En première période, Liverpool a plié la rencontre en passant quatre buts à Norwich. Et malgré la réduction de l’écart des Canaries (4-1), les Reds ont outrageusement dominé pour le retour de la Premier League.

Dans sa guerre à distance annoncée avec Manchester City, Liverpool a frappé le premier. Et avec quelle force ! Pour le match d’ouverture de la cuvée 2019-2020 du Championnat d’Angleterre, les Reds n’ont laissé absolument aucune chance à Norwich, champion de D2 la saison passée. Une victoire nette, lourde, qui fait oublier la pré-saison en demi-teinte des hommes de Jürgen Klopp et montre que, même s’ils n’ont pas eu de renfort de poids cet été sur le marché des transferts, ils restent l’une des équipes les plus redoutables du continent.

Salah, Van Dijk et Origi buteurs

Il n’a pas fallu 10 minutes à Liverpool pour ouvrir la marque. À peine le temps de trembler alors qu’une mauvaise relance d’Alisson donnait une première occasion à Pukki (5e). Un Alisson qui est d’ailleurs sorti sur blessure à la 37e minute, touché à un mollet, mais qui a quand même eu le temps de voir son équipe en rentrer trois aux Canaries avant la demi-heure de jeu : d’abord grâce à Divock Origi, dont le centre a contraint Grant Hanley à tromper son propre gardien (1-0, 7e) ; puis grâce aux inévitables Mohamed Salah (2-0, 19e) et Virgil Van Dijk (3-0, 28e), le premier en ajustant délicatement Krul du gauche, le second en imposant son grand mètre quatre-vingt-treize sur un corner. Et la sortie d’Alisson, remplacé par la nouvelle recrue Adrian, n’a aucunement perturbé les Reds, qui ont continué à attaquer inlassablement pour alourdir la marque. Ce qu’ils ont fait à la 42e minute, Origi, encore lui, transformant d’un coup de tête un somptueux centre de Trent Alexander-Arnold (4-0, 42e).

4-0 à la mi-temps, on pouvait difficilement espérer meilleur début de saison pour Liverpool. Et pires retrouvailles avec la Premier League pour Norwich. Et même avec cet avantage conséquent au retour des vestiaires, Liverpool n’avait aucunement l’intention de baisser d’intensité. Inusables dans le pressing face à des Canaris complètement dépassés, les hommes de Jürgen Klopp ont débuté le second acte pied au plancher, prenant d’assaut la cage de Tim Krul. Mais c’est finalement Norwich qui a inscrit le cinquième but de cette rencontre, Teemu Pukki ouvrant son compteur en Premier League à la conclusion d’une belle action des Jaunes (4-1, 64e). Trop peu pour inverser le cours de cette rencontre, malgré un léger sursaut d’orgueil des promus après la pause. Liverpool avait assuré l’essentiel dans les 45 premières minutes et, si les Reds auraient pu saler encore un peu l’addition, ils commencent quand même idéalement leur saison. Your move, Manchester City.