Le Barça débute par une défaite face à l’Athletic Bilbao (1-0)


Le Barça débute par une défaite face à l'Athletic Bilbao (1-0)

Le Barça tombe d’entrée. Le club catalan, double champion d’Espagne en titre, s’est incliné sur la pelouse de l’Athletic Bilbao (1-0), vendredi soir, lors de la 1re journée, en ouverture du championnat.

Auteur d’une prestation très moyenne à San Mamés, le Barça s’est incliné en toute fin de rencontre suite à un but magnifique marqué par Aritz Aduriz (89e). Antoine Griezmann n’a pas pesé.

La saison 2019/2020 démarre sur les chapeaux de roue. Et, aussi, avec des grosses interrogations pour Ernesto Valverde. Car le Barça a livré une prestation bien terne sur la pelouse de l’Athletic Club, au point d’en repartir avec une défaite concédée dans les dernières minutes sur un but signé Aritz Aduriz (1-0). Orphelin de Lionel Messi, en phase de reprise, puis de Luis Suarez, touché au mollet droit en première mi-temps, les Blaugrana n’ont pas pu compter sur Antoine Griezmann, à la peine pendant 90 minutes pour son premier match officiel sous son nouveau maillot.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Cette expression n’a jamais paru aussi juste, ce vendredi soir, au regard de la performance du FC Barcelone, privé de Lionel Messi. Faire oublier l’Argentin, le temps d’une journée, était pourtant un défi à la hauteur d’Antoine Griezmann, qui en a vu d’autres dans sa carrière et doit encore justifier le poids de son transfert qui a fait beaucoup parler en Espagne ces dernières semaines. On a longtemps attendu que la lumière vienne de lui durant un affrontement terne, où il a manqué une étincelle argentine pour réveiller une apathique équipe catalane, il est vrai opposée à des Basques joueurs et volontaires. Il a aussi manqué une étincelle française.

Antoine Griezmann, perdu sur le terrain

À sa décharge, Antoine Griezmann n’a pas eu l’occasion de trouver ses repères à l’occasion de cette sortie. Alors qu’il a débuté la rencontre en scotchant, un peu trop, la ligne du couloir gauche, il a été replacé dans l’axe après le remplacement de Suarez par un Rafinha très disponible (37e). Plus inquiétant, on a vu le Français beaucoup marcher lui qui n’est jamais avare en efforts, louper un contrôle à sa portée (5e) ou encore manquer de mordant sur une prise de balle dans la surface adverse (70e). Et quand le FC Barcelone allait mieux, c’est-à-dire après l’apparition d’Ivan Rakitic à la pause, Griezmann n’a pas pesé dans les offensives Blaugrana. Un match à oublier, donc, pour celui qui sera déjà attendu au tournant lors de la deuxième journée.

Le Barça n’a pas été verni non plus dans cette rencontre où il a touché deux fois les montants, par Suarez à l’issue d’une mauvaise passe en retrait d’Unai Lopez (32e) puis Rafinha, d’une frappe surpuissante qui prenait le chemin de la lucarne opposée sans l’intervention d’Unai Simon (44e). Les Blaugrana peuvent également remercier Marc-André ter Stegen, qui a maintenu son équipe à flot face à Inaki Williams (7e, 15e). Le portier allemand n’a en revanche rien pu faire sur la magnifique reprise acrobatique d’Aritz Aduriz, consécutif à un centre en demi-volée d’Ander Capa (1-0, 89e). À cet instant de la rencontre, les Basques donnaient davantage l’impression de vouloir préserver le point du nul. Pourtant, on n’osera pas employer le mot hold-up tant les Barcelonais n’en ont pas voulu suffisamment.