Le Real Madrid et Tottenham s’amusent, Manchester City accroché

Real Madrid s’est largement imposé face à Galatasaray (6-0, triplé de Rodrygo). Tottenham aussi s’est amusé à Belgrade (4-0) tandis que Manchester City a, de son côté, été accroché par l’Atalanta (1-1). Leverkusen a dominé l’Atlético (2-0).

Rodrygo flambe, Benzema pour l’histoire

Dans l’autre rencontre du groupe A, aucun suspense entre les deux futurs adversaires du PSG. Le Real Madrid a aisément disposé de Galatasaray (6-0) avec un résultat déjà acquis à la pause (4-0). Mais l’intérêt principal de cette rencontre se situait dans son entame, qui a vu le très jeune Rodrygo (17 ans) inscrire un doublé en 7 minutes, et finalement son premier triplé en C1. Sur un bon centre de Marcelo, il ajustait d’abord parfaitement Muslera après avoir éliminé, plein de sang-froid, son vis-à-vis (1-0, 4e), puis plaçait trois minutes plus tard sa tête dans le petit filet turc sur un nouveau caviar du latéral brésilien (2-0, 7e). Il a terminé son récital en toute fin de rencontre sur une passe de Benzema (6-0, 90e). L’ancien Lyonnais a par ailleurs inscrit, sur une belle passe du prodige Rodrygo, son 49e but en C1 sous le maillot merengue, égalant ainsi la légende Di Stefano (4-0, 45e). Le Français y allait même de son doublé en fin de match (5-0, 81e). Chapeau l’artiste !

Tottenham rebondit bien

Thème de la soirée pour les Spurs : le rebond. Une première période un peu poussive pour les coéquipiers de Ndombele, titulaire et très actif ce mercredi soir, sur la pelouse de l’Etoile Rouge de Belgrade, avec une demi-heure inaugurale où les Londoniens n’ont pas su mettre suffisamment de rythme. Mais tout cela, c’était avant le rebond, donc, des visiteurs : une séquence surréaliste d’une succession de tirs anglais qui frappaient par plusieurs fois les montants serbes, et qui voyait finalement Lo Celso ouvrir la marque de près (1-0, 34e). Cela suffisait aux hommes de Pochettino pour lancer leur match et enchaîner au retour des vestiaires par leur buteur coréen Son, auteur d’un doublé (3-0, 57e puis 61e) avant le but du 4-0 signé Eriksen (85e). Le Coréen se relance bien après sa malheureuse exclusion de ce dimanche face à Everton, et a dédié son doublé à André Gomes, gravement blessé. La classe.

Zagreb est toujours dans la course aux huitièmes

Qui l’eut cru ? Dans un groupe où ils faisaient clairement figure de petit poucet, les Croates du Dynamo Zagreb sont pourtant toujours dans la discussion pour se qualifier pour les huitièmes. Dans un match très engagé (sept cartons jaunes et deux cartons rouges) et avec une intensité de niveau C1, les joueurs du Dynamo se sont mis au diapason et ont largement tenu tête au Shaktar Donetsk. Après avoir subi l’ouverture du score par Patrick (0-1, 13e), ils ont vite réagi pour égaliser par Petkovic (1-1, 25e). Mais tout s’est joué en fin de match, une fois de plus. D’abord les exclusions successives de Moro (74e) et de Marlos (79e) pour laisser les deux formations à 10 contre 10 pour un épilogue explosif : quatre buts en dix minutes, deux pour Zagreb (Ivanusec puis Ademi) puis deux pour Donetsk (Moraes puis Tete sur penalty) pour un score final de 3 buts partout. Quel match !

Manchester City s’affole, Walker dans les cages

Décidément, les surprises se sont enchaînées en cette fin de soirée de Ligue des Champions. Alors que Manchester City avait son match bien en main, après l’ouverture du score de Sterling (1-0, 7e) et le penalty accordé aux Citizens juste avant la mi-temps, les champions d’Angleterre ont laissé filer les trois points de la victoire. Jesus manquait le coup de pied de réparation, et Pasalic égalisait au retour des vestiaires pour relancer les siens (1-1, 49e). Les Italiens ont même failli l’emporter en fin de rencontre, lorsque Bravo se faisait exclure et que l’habituel latéral droit Kyle Walker devait le remplacer au pied levé dans les buts (Ederson était sorti auparavant sur blessure). IL stoppait bien le coup franc dangereux (88e) de l’Atalanta pour permettre à sa formation de limiter la casse avec ce match nul.

L’Atlético déçoit

Si l’autre favori de ce groupe D, la Juventus, s’est qualifiée plus tôt dans la soirée en s’imposant à Moscou (1-2), l’Atlético de Madrid n’a pas pu faire le travail sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Il s’est même mis des bâtons dans les roues, offrant l’ouverture du score aux Allemands d’une tête contre son camp de Thomas (1-0, 41e). Et, manquant cruellement d’inspiration offensive, les hommes de Diego Simeone n’ont pas su trouver les ressources nécessaires pour faire mieux qu’un petit but de Morata en toute fin de rencontre (2-1, 90e). Trop tard, car les locaux avaient accentué l’écart par Volland (2-0, 55e), leur permettant de sécuriser les trois points de la victoire et de croire encore, pourquoi pas, à une éventuelle qualification en huitièmes de finale.

Les résultats de mercredi soir

Bayern 2-0 Olympiakos
Lokomotiv Moscou 1-2 Juventus
Leverkusen 2-1 Atlético Madrid
Atalanta 1-1 Manchester City
Dinamo Zagreb 3-3 Chakhtior Donetsk
PSG 1-0 Club Bruges
Real Madrid 6-0 Galatasaray
Etoile Rouge de Belgrade 0-4 Tottenham