Les joueurs de la RDC contraints de passer la journée à l’hôpital


Les joueurs de la RDC contraints de passer la journée à l’hôpital

Imbroglio autour du Congo. En raison d’un oubli administratif, l’équipe de la RDC a été contrainte de passer une bonne partie de la journée à l’hôpital afin de se soumettre à des tests médicaux. Une préparation loin d’être idéale à la veille d’un match important.

Entre les histoires de primes, les problèmes administratifs ou encore la gestion des comportements, la préparation d’une Coupe d’Afrique des Nations est rarement un fleuve tranquille. L’édition 2019 organisée en Egypte qui démarre ce vendredi est fidèle à la coutume.

L’anecdote du jour provient de la sélection de la RDC menée par Cédric Bakumbu et Yannick Bolasie. Comme chaque nation participant à la CAN, le Congo était tenu de transmettre à la Confédération africaine de football (CAF) des examens médicaux de chaque joueur dûment signés par le médecin de la sélection.

Un oubli lourd de conséquences

Comme beaucoup de pays, les Congolais se sont soumis à ces examens durant le stage de préparation à Marbella en Espagne, il y a plusieurs semaines. Oui mais voilà, la cellule médicale de l’équipe de République Démocratique du Congo a manifestement oublié d’envoyer les documents à la CAF.

Comme la RDC dispute son premier match ce samedi à 16h30 face à l’Ouganda, le staff a été rappelé à cette obligation. Du coup, les joueurs de la sélection ont passé leur journée à renouveler ces examens durant de longues heures à l’hôpital. Ils n’ont donc pas pu s’entraîner à la veille de leur entrée en lice. Pas forcément l’idéal pour arriver dans les meilleures dispositions…

Présentation de la RDC