Liga: Le FC Barcelone s’incline face à Celta Vigo 2-0

FC Barcelone

Déjà champion, le FC Barcelone a fait tourner avant la demi-finale retour de la Ligue des champions et s’est incliné 2-0 samedi sur la pelouse du Celta Vigo. Les Catalans n’ont rien montré et ont semblé peu concernés. Ousmane Dembélé s’est blessé en début de match. Tant mieux pour le Celta, qui se donne un bon bol d’air pour le maintien et prend 5 points d’avance sur la zone rouge.

Le Barça a chuté ! Après 23 rencontres de suite sans défaite en Liga, l’équipe C des Blaugrana s’est logiquement inclinée sur la pelouse du Celta Vigo (2-0) samedi soir, lors de la 36e journée. Privée de la totalité de ses cadres, la formation d’Ernesto Valverde a très rapidement perdu Ousmane Dembélé, sorti sur blessure, alors que Jean-Clair Todibo a imité son compatriote à vingt minutes du terme. Un revers sans conséquence pour des Catalans déjà champions. Pour le Celta, en revanche, c’est un succès crucial dans la course au maintien.

Un match pour du beurre. Voilà comment le Barça a abordé cette 36e journée de Liga, intercalée entre deux demi-finales de Ligue des Champions. Trois jours après son large succès (3-0) devant Liverpool et à trois jours du retour à Anfield, les Blaugrana se sont présentés à l’Estadio Balaidos sans Lionel Messi, Luis Suarez, Gerard Piqué, Jordi Alba, Sergi Roberto et Marc-André ter Stegen – laissés au repos – ni Ivan Rakitic et Sergio Busquets, suspendus. Pour couronner le tout, Philippe Coutinho, Arturo Vidal, Nelson Semedo et Clément Lenglet ont commencé sur le banc alors qu’Ousmane Dembélé a quitté les siens au bout de six minutes, touché à une cuisse sur sa première véritable accélération.

Celta, un grand pas vers le maintien

Un remaniement d’effectif largement compréhensible et pas forcément problématique, en soi. Sauf que dans l’attitude, cette jeune équipe barcelonaise a fortement déçu. Carles Alena – qui a gratté du temps de jeu cette saison – a perdu énormément de ballons alors que Riqui Puig et Alex Collado se sont très peu montrés. Kevin-Prince Boateng, lui, a encore livré une prestation proche du médiocre. Ce n’est donc pas avec le seul Malcom comme élément offensif remuant que les Catalans pouvaient espérer quoi que ce soit. Ce qui s’est vérifié dans les faits : le Barça n’a cadré qu’une frappe, celle d’un Moussa Wagué qui, lui, est sorti du lot (41e).

La formation de Fran Escriba a elle aussi déçu dans les intentions, dans un premier temps. Mais elle a eu le mérite de monter en puissance progressivement. Dès le retour des vestiaires, Nestor Araujo a cru ouvrir le score mais a été privé de ce bonheur pour un hors-jeu de quelques centimètres (50e). Un avertissement non pris en compte par les visiteurs, sanctionnés par une belle reprise de Maxi Gomez sur un amour de centre de Riyad Boudebouz (1-0, 67e). Iago Aspas s’est chargé de tuer le match sur penalty (2-0, 88e) après une main de Wagué, pour valider l’excellente opération des siens : les Galiciens sont désormais 14es, avec provisoirement cinq points d’avance sur la zone rouge.