Ligue des champions : Manchester City renverse Schalke 2-3


Ligue des champions, Manchester City, Schalke 04

City a cravaché à Schalke mais a fini par renverser les Allemands, qui menaient au score grâce à un doublé de Bentaleb (2-3). Guardiola et ses ouailles sont en bonne posture en vue du match retour.


Il n’y avait qu’à regarder les compositions pour savoir quelle serait la physionomie du match. Avec seulement quatre joueurs à vocation défensive (Aymeric Laporte, Nicolas Otamendi, Fernandinho et Kyle Walker), Pep Guardiola venait à Gelsenkirchen pour marquer des buts. Au contraire, Domenico Tedesco alignait une formation qui avait pour objectif de ne pas en encaisser. Au total six défenseurs (avec Hamza Mendyl utilisé en milieu gauche), et deux buteurs qui n’en sont pas : Weston McKennie (milieu de formation) et Mark Uth (habitué à jouer en soutien de l’attaque). Et très vite, les Mancuniens ont pris le jeu à leur compte, en faisant tourner la balle et en pressant très haut. Très en vue sur son côté gauche, Raheem Sterling gênait énormément la relance des Allemands, jusqu’à l’erreur fatale. En panique, la défense rendait la balle à Ralf Fährmann, dont la relance à un coéquipier était coupée par David Silva. Ce dernier fixait le gardien et décalait pour Sergio Agüero, qui concluait, seul (18e). Malgré ce bon début de match, les Citizens, peu habitués à une défense à trois cette année, ont concédé deux penalties sur des erreurs bêtes. Une main inutile de Nicolas Otamendi, puis le ceinturage de Salif Sané par Fernandinho sur coup franc ont permis à Nabil Bentaleb de donner l’avantage à Schalke 04 (2-1, 37e et 45e).

Leroy Sané sans pitié pour son ancien club

Dès le retour de vestiaire, les Citizens affichaient leur intention de repartir avec la victoire, sur une frappe de Kevin De Bruyne qui frôlait le montant droit de Fährmann (46e). Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. L’expulsion de Nicolas Otamendi sur un deuxième carton jaune stupide privait City de David Silva, principal créateur offensif, remplacé par Vincent Kompany (67e). C’est l’entrée de Leroy Sané (78e) qui changeait considérablement la donne. Plutôt libre dans son placement, il agressait les Allemands en mêlant dribbles et accélérations. C’est finalement sur coup franc qu’il faisait la différence. Plein axe, à environ 25 mètres, il enroulait le ballon du gauche et le logeait dans la lucarne droite de Fährmann (2-2, 85e). En plus de relancer City, son but mettait un véritable coup de massue sur la tête des hommes de Domenico Tedesco, qui se contentaient de subir. Cinq minutes plus tard, Raheem Sterling profitait de l’apathie de la défense allemande pour récupérer un long dégagement d’Ederson et devancer le gardien du bout du pied (3-2, 90e). Grâce à cette victoire à l’extérieur, Manchester City prend une large option sur la qualification avant le match retour, qui aura lieu le 12 mars à l’Etihad Stadium. Seule ombre au tableau, la suspension de Nicolas Otamendi. Mais, au vu du triste niveau de jeu de l’Argentin, cela ressemble davantage à un cadeau qu’une punition…

p>