Ligue des champions: nul entre Lyon et le FC Barcelone 0-0

Ligue des champions, Lyon, FC Barcelone

Pas de but ni de vainqueur. Le 8e de finale aller entre Lyon et le FC Barcelone a accouché d’un match nul et vierge (0-0), mardi soir au Groupama Stadium.

Après une première demi-heure emballante, les Lyonnais ont fait le dos rond face aux nombreuses offensives catalanes. Ils devront néanmoins créer l’exploit au retour pour se qualifier au Camp Nou, le 13 mars prochain.

Une qualification pour les quarts de finale relève toujours de l’exploit pour l’Olympique Lyonnais. A coup sûr, il faudra un match monumental dans trois semaines et un jour au Camp Nou pour décaniller le FC Barcelone. Mais après ce premier acte, au moins le club rhodanien est-il encore debout. Le 0-0 concédé (ou plutôt obtenu) mardi soir au Groupama Stadium ne place pas vraiment l’OL dans des conditions idéales avant le retour en Catalogne, mais il a le mérite d’entretenir l’espoir. Et au vu de ce premier duel, surtout des 45 dernières minutes de celui-ci, c’est vraiment un moindre mal pour les hommes de Bruno Genesio.

Ce score nul et vierge n’était pas forcément le plus attendu entre deux équipes réputées joueuses et attirées vers l’avant, et dont le potentiel offensif n’est plus à démontrer. Mais si ce Lyon-là a esquissé son talent en début de rencontre, sa principale vertu fut son courage et son acharnement défensif. L’entame de match avait pourtant promis autre chose, avec une frappe d’Aouar (5e) puis une autre de Terrier détournée par Ter Stegen sur sa barre (9e). Le Barça tanguait, mais l’OL venait déjà de bénéficier de sa plus belle opportunité. Il n’allait plus cadrer une seule frappe de la soirée.

Les Gone ont galopé…

Globalement, la première période a pourtant vu les protégés du président Aulas rivaliser avec leur prestigieux visiteur. Les Catalans avaient certes la maitrise du ballon, mais sans se montrer outrageusement dominateurs. Surtout, à l’exception de quelques séquences le plus souvent maladroitement conclues, à l’image d’Ousmane Dembélé (19e, 44e), les mouvements de panique ont été rares pendant ces 45 premières minutes sur le but d’Anthony Lopes. Ça, ce serait pour le second acte…

52e minute : Memphis, totalement transparent jusqu’alors, décoche une reprise du droit au terme d’un joli mouvement. Bien tenté, mais non cadré. Il reste encore 38 minutes à jouer mais Lyon ne s’approchera plus jamais du but blaugrana. C’est dire. La quasi-intégralité de cette seconde période s’est résumée à une attaque-défense crispante pour le public rhodanien. Les vagues barcelonaises se sont multipliées, à la faveur d’une baisse de régime physique des Gones. Logique, tant ils ont galopé après le ballon.

Maladroit Barça

Dès lors, il est devenu évident qu’un nul sans but était ce que l’OL pouvait obtenir de mieux. Grâce à leur cohérence défensive, avec une mention spéciale à Denayer dans l’axe et à l’épatant Léo Dubois dans son couloir droit, les Lyonnais ont tenu. Grâce à leur ange gardien Lopes, aussi, décisif devant Messi (65e), Coutinho (75e) ou Busquets (87e) et constamment rassurant. Lyon peut aussi remercier le manque de précision du Barça, qui n’a cadré que 20% de ses tentatives (5 sur 25).

Dans ce domaine comme dans d’autres, ce ne fut pas un immense Barça. Tant mieux pour Lyon. Mais pour que cette campagne européenne survive à l’hiver, il faudra autre chose que de la gnac et du courage au Camp Nou. Le retour de Nabil Fekir aidera peut-être à rendre du peps offensif. Le chemin reste long. Très long. Mais Lyon ne s’en est pas écarté mardi. C’est sa première, petite, victoire.

p>

 
Les Lions du Sénégal !
Groupe Public · 131 062 membres
Rejoindre ce groupe

Pour tous les supporters de l'Equipe nationale du Sénégal !