Liverpool et Mané poursuivent leur sans-faute

Liverpool et Mané poursuivent leur sans-faute

Sept matches, sept victoires en championnat pour Liverpool cette saison. Les Reds se sont imposés ce samedi sur la pelouse de Sheffield United, dans le cadre de la 7e journée.

Georginio Wijnaldum a délivré les siens à la 70e minute. Manchester City (2e), qui se déplace ce samedi à 18h30 sur la pelouse d’Everton, est repoussé à huit longueurs par les hommes de Jürgen Klopp.

Sept sur sept. Liverpool poursuit son sans-faute en Premier League en empochant une septième victoire de suite, une seizième, même, à cheval sur deux exercices. Mais que ce fut compliqué sur la pelouse de Sheffield United, promu qui a joué crânement sa chance jusqu’à tomber cruellement à cause d’une faute de main de son gardien (0-1). Les Reds, très décevants dans ce match d’ouverture de la 7e journée, prennent provisoirement 8 points d’avance sur Manchester City au classement.

Le chemin vers le titre est encore long mais, déjà, Liverpool semble être touché par la réussite d’un futur champion. Car c’est peu dire que ce court succès obtenu dans la douleur face aux Blades devrait compter au moment de faire les totaux au mois de mai prochain. Incapables de cadrer un tir pendant plus d’une heure, les hommes de Jürgen Klopp ont été bousculés par une équipe de Sheffield aussi courageuse que joueuse. Et qui ne s’est pas contentée de camper dans ses 30 derniers mètres en priant pour gratter un point.

Liverpool miraculé

Il a donc fallu attendre une reprise de Georginio Wijnaldum et une grossière faute de main de Dean Henderson pour faire plier Sheffield (0-1, 70e). Avant cette erreur qui a conditionné le résultat, Liverpool n’avait pas su transformer sa mainmise sur le match en grosses occasions, notamment à cause d’un déchet technique inhabituel. On a par exemple vu Sadio Mané se trouer complétement dans un face-à-face (34e), puis taper le poteau dans une position pourtant idéale (43e). En défense, les Reds peuvent remercier Virgil van Dijk, qui s’est mué en muraille pour repousser les offensives parfois pleines d’audace des Blades, comme sur cette double situation juste avant l’ouverture du score (67e).

Rien ne semble pouvoir arrêter Liverpool, plus que jamais en mission en Premier League après de longues années de disette. Pas même leurs propres limites quand il s’agit d’être créatif face à un adversaire intelligent dans sa mise en place et ses sorties de balle. Klopp, qui avait lancé son équipe type, doit quand même se dire qu’il ne faudrait pas répéter ce genre de prestation à l’avenir. Une telle réussite, ça va, ça vient. Aujourd’hui, on peut même affirmer qu’elle tient du miracle.