Liverpool s’envole, Tottenham va mieux Chelsea perd

Liverpool s'envole, Tottenham va mieux Chelsea perdLa quatorzième journée de Premier League laissait l’occasion à Liverpool de prendre le large. Contre Brighton & Hove Albion (2-1), Liverpool a tenu bon. Chelsea de son côté n’a rien pu faire contre West Ham (défaite 1-0) tandis que Tottenham en a profité pour revenir dans la course à la Ligue des Champions en gagnant contre Bournemouth (3-2).

En début d’après-midi, Jonjo Shelvey s’est rappelé de son passé de Reds. Le milieu de terrain anglais qui a passé trois ans sous le maillot de Liverpool a permis à Newcastle d’accrocher Manchester City (2-2) en toute fin de match. Une nouvelle déconvenue pour la formation de Pep Guardiola qui pouvait se retrouver relégué à 11 points en cas de victoire de la bande de Sadio Mané et Mohamed Salah. À domicile contre Brighton & Hove Albion (13e), les Reds (1er) n’ont pas failli. Solides comme à l’accoutumée, ils viraient en tête suite à un coup franc lointain. Situé à 30 mètres des buts sur la droite, Trent Alexander-Arnold déposait alors un bon ballon au second poteau. Virgil van Dijk sautait plus haut qu’Adam Webster et trompait la vigilance de l’Australien Matt Ryan (1-0, 18e). On reprenait ensuite les deux hommes quelques minutes plus tard sur un corner sur la gauche. Trent Alexander-Arnold trouvait idéalement Virgil van Dijk. Le Néerlandais coupait au premier poteau pour doubler la mise (2-0, 24e).

Deux buts qui récompensaient la belle entame du club de la Mersey qui a eu moult occasions dangereuses (13e, 16e, 21e). Liverpool continuait de pousser et se diriger vers un succès facile quand Alisson Becker venait mettre en danger les siens. Sur un contre de Brighton, le gardien brésilien venait toucher le ballon de la main à l’entrée de sa surface. Conséquence directe, il était sanctionné d’un carton rouge et laissait ses partenaires à dix contre onze (76e). Son remplaçant, Adrian qui avait remplacé Alex Oxlade-Chamberlain était totalement déstabilisé sur le coup franc à ras de terre de Lewis Dunk et s’inclinait sur le premier tir qu’il essuyait (2-1, 79e). Pour autant, Liverpool parvenait à conserver son avantage et s’impose 2-1. Une victoire qui permet à l’équipe de Jürgen Klopp de porter son avance à 11 points sur Leicester (qui joue demain contre Everton) et Manchester City.

Chelsea craque, Tottenham en profite

Battu le week-end dernier lors du choc contre Manchester City (2-1), Chelsea (4e) voulait se racheter sur sa pelouse contre le premier non relégable West Ham (17e). Cela débutait de fort belle manière avec un bon mouvement initié par Mason Mount. Ce dernier décalait sur la gauche Emerson Palmieri qui centrait à ras de terre dans la surface. Pedro frappait, mais Angelo Ogbonna venait contrer devant son but grand ouvert (3e). Dans une grande forme Mason Mount frappait ensuite de l’entrée de la surface, mais David Martin captait la sphère (8e). Chelsea dominait nettement et Reece James centrait de la droite. Contré par Aaron Cresswell, le ballon venait mourir sur la barre (23e). La réponse de West Ham venait de Snodgrass qui voyait sa tête détournée par un Kepa Arrizabalaga vigilant (25e). Mais c’est bien Chelsea qui dominait la première période. Mateo Kovacic puis Olivier Giroud tentaient leur chance sans succès (43e) tout comme Christian Pulisic (45e +2) avant la pause.

Au retour des vestiaires, West Ham cueillait à froid les Blues puisque Aaron Cresswell effaçait Emerson Palmieri et trompait la vigilance de Kepa Arrizabalaga (48e). Les Hammers profitaient idéalement du manque de réalisme des Blues. Cela avait le mérite de galvaniser l’équipe de Manuel Pellegrini. Sur corner, Fabian Balbuena reprenait de la tête à bout portant, mais Kepa Arrizabalaga intervenait avec autorité alors que Michail Antonio était bien placé (60e). Ce dernier d’ailleurs pensait doubler la mise dans la foulée, mais son but était refusé pour une main (67e). Chelsea tentait de revenir, mais ne trouvait pas la solution contre une équipe de West Ham bien placée. Ce derby londonien s’achève sur une victoire 1-0 de West Ham. Les coéquipiers de Sébastien Haller remontent à la treizième place. Les Blues restent quatrièmes et manquent l’occasion de revenir à hauteur de Manchester City et Leicester. Surtout, la bande de Frank Lampard est sous la pression de Tottenham.

En pleine effervescence depuis l’arrivée de José Mourinho sur son banc, Tottenham (10e) voulait confirmer ses dernières bonnes sorties. Face à Bournemouth (11e), les Spurs ont parfaitement tenu leur rang de vice-champion d’Europe. Bien trouvé dans la profondeur, Heung-min Son servait sur un plateau Dele Alli qui ouvrait le score (1-0, 21e). Le milieu anglais s’offrait même un doublé peu après suite à un long coup franc joué par Toby Alderweireld (2-0, 50e). Le Français Moussa Sissoko venait ensuite se mêler à la fête (3-0, 69e) avant qu’Harry Wilson réduise l’écart sur coup franc (3-1, 74e). Le Gallois s’offrait un doublé dans les derniers instants (3-2, 90e+6) mais Tottenham s’impose 3-2. Les Londoniens se retrouvent désormais cinquième à six points de la première place qualificative en Ligue des Champions détenue par Chelsea. Les Cherries glissent à la douzième place. Enfin, Crystal Palace s’est imposé sur la pelouse de Burnley avec un but de Wilfried Zaha en fin de première période (45e+1). Jeffrey Schlupp a donné de l’air à ses coéquipiers en fin de match. Une victoire 2-0 qui permet aux Eagles de se replacer au dixième rang de cette Premier League. Burnley glisse d’une place et se retrouve huitième.