Marseille: Combien ça coûterait de recruter Mbaye Niang ?


Mbaye Niang
Puisque rien n’est sûr à long terme, en ce qui concerne Mario Balotelli seulement lié au club jusqu’à la fin de cette saison, l’OM prospecte en attaque, pour combler un possible départ de son buteur italien.

Selon l’édition papier de la Gazzetta dello Sport du 21 mars, le club phocéen suivrait l’évolution de Mbaye Niang. Il évolue cette saison dans les rangs du Stade Rennais, mais il est prêté par le Torino avec une option d’achat. Les Bretons auront la priorité cet été, s’ils souhaitent le conserver, dans le cas contraire d’autres pourraient en profiter. A quel prix ? Voyons les données qui concernent l’international sénégalais…

Une option d’achat qui serait de 15M€ pour le Stade Rennais

D’abord le montant de l’option d’achat, selon le journal sportif italien la donne à 15 millions d’euros. C’est plus que la valeur marchande estimée du joueur, du côté de la plateforme Transfermarkt, à 8 millions d’euros et 6,3 millions, donnés par le Centre international d’étude du sport. Mbaye Niang est, cette saison 2018-19, à son avantage dans le collectif rennais, il a disputé 30 matchs toutes compétitions confondues, pour sept buts. S’il « performe » encore d’ici la fin de son exercice et si le Stade Rennais ne lève pas l’option d’achat, rien n’assure que le Torino ne fera pas monter encore les enchères.

L’été dernier, le club du Piémont a payé 11 millions d’euros au Milan AC, l’indemnité de son recrutement, sous forme d’une option d’achat après une an de prêt.

Un salaire estimé près de deux fois moindre à la moyenne du vestiaire de l’OM

A cette occasion, le joueur de 24 ans a paraphé un contrat de trois ans, à l’échéance de la fin du mois de juin 2021. Il lui rapporte près de 150 000 euros bruts mensuels, hors variables. C’est pas tout à fait deux fois inférieure au salaire moyen estimé par le journal L’Equipe, du salaire du vestiaire phocéen. S’il doit bouger cet été, Mbaye Niang sera tout à la fois augmenté en salaire et sur la durée de son contrat.