Premier League : Manchester City humilie Chelsea 6-0


Premier League, Manchester City, Chelsea

6-0 ! Avec quatre buts durant les vingt-cinq premières minutes. Manchester City a régalé ce dimanche lors du choc face à Chelsea. Sergio Agüero a inscrit un triplé. Raheem Sterling (doublé) et Ilkay Gündogan ont également brillé. De quoi garder le contact avec Liverpool en haut du classement. Mais aussi d’accabler un Maurizio Sarri en grande difficulté.

Pep Guardiola triomphe contre des Blues totalement impuissants

Entre Manchester City et Chelsea, il y avait beaucoup de points communs avant la rencontre. Les deux équipes étaient alignées en 4-3-3, sont celles qui ont le plus de possession en Championnat, qui tentent le plus de tirs et réussissent le plus de passes par match. Et puis il y avait aussi ce duel entre Pep Guardiola et Maurizio Sarri, deux collègues de travail à l’estime réciproque très élevée. Toutes ces similarités qui faisaient de ce match un choc ont été balayées d’un revers de main en vingt-cinq minutes. Comme contre Everton et Arsenal, il ne fallait pas arriver en retard à l’Etihad Stadium pour voir un but. Kevin De Bruyne jouait rapidement un coup franc, profitant des largesses de placement de Marcos Alonso pour servir Bernardo Silva. Le Portugais déboulait sur l’aile droite, centrait et Raheem Sterling ouvrait le bal à la réception (1-0, 4e). Quelques minutes plus tard, après un nouveau festival de Bernardo Silva, Sergio Agüero manquait le cadre alors que Kepa était aux fraises et le but à moins de trois mètres (8e). Un immanquable très rapidement effacé quand l’Argentin balançait un missile de vingt-cinq mètres dans la lucarne du portier inverse (2-0, 13e). Le show du Kun ne s’arrêtait pas là. Alors qu’on s’attendait à ce qu’il dégage le cuir, Ross Barkley envoyait sa tête en direction de Kepa, mais Agüero, beaucoup plus vif, surgissait pour inscrire un doublé (3-0, 19e). Le calvaire des Blues se prolongeait ensuite quand Ilkay Gündogan, complètement seul à l’entrée de la surface, inscrivait le quatrième but d’une frappe tendue (4-0, 25e).

Une véritable démonstration des Citizens. En face, un Chelsea en totale perdition. Les hommes de Sarri tentaient de réagir. Par deux fois Pedro butait sur Ederson (28e, 29e) et Gonzalo Higuain n’était pas loin d’inscrire un superbe but sur une reprise de volée lointaine (38e). Bref, les joueurs faisaient exactement ce qu’attendait leur coach… Avec quatre buts de retard. Un semblant de révolte des Blues qui ne durait qu’un temps. Au retour des vestiaires les hommes de Guardiola décidaient de repartir de l’avant. L’orage reprenait de plus belle. Sur un centre parfait de De Bruyne, Agüero voyait sa tête échouer sur la barre (51e). Pas de triplé donc… Jusqu’à ce qu’Azpilicueta se rende coupable d’une faute sur Sterling dans la surface. El Kun transformait, sans trembler (5-0, 56e). En fin de rencontre, le même Sterling s’offrait un doublé sur un centre d’Oleksandr Zinchenko (6-0, 80e). Un score fleuve qui va de nouveau mettre Sarri dans une position des plus difficiles, alors que Chelsea perd sa cinquième place au profit d’Arsenal à la différence de buts. En revanche, tout va bien pour Manchester City qui reprend la tête du Championnat, avec certes un match de plus que Liverpool. Le suspense est total en Premier League.

Agüero, l’inarrêtable goleador

Il s’était offert un triplé contre Arsenal (3-1) lors de la dernière journée. L’Argentin a récidivé, une fois de plus contre un membre du top 6. Il a par ailleurs marqué contre toutes ces équipes hormis Tottenham. Ces trois buts lui permettent de rejoindre Salah à la tête du classement des buteurs (17). Et encore, El Kun aurait pu planter un ou deux buts de plus sur ses six tentatives et nourrira peut-être quelques (petits) regrets, même si sa performance, à l’image de celle de son équipe, a été quasi-parfaite. Le meilleur buteur de l’histoire des Citizens a en tout cas encore une fois prouvé qu’il était parmi les tout meilleurs attaquants de la planète.

Sarri, ça fait mal

Et si la méthode Sarri ne prenait jamais à Chelsea ? Une nouvelle rouste pour des Blues apathiques, et qui faisaient peine à voir. Il n’y a pas si longtemps, ils repartaient déjà du Vitality Stadium de Bournemouth avec un déficit de quatre buts. Pour l’instant, le bilan de l’ancien entraîneur de Naples est très contrasté. Le recrutement de Jorginho ne s’avère pas être aussi positif qu’attendu et Eden Hazard parait bien seul à tenter de faire du jeu dans l’animation offensive de l’équipe. La défense a été une fois de plus à l’agonie. Bref, rien ne va pour Chelsea qui repasse sixième. Les deux équipes se retrouveront à la fin du mois pour la finale de la League Cup. De quoi relancer ou enterrer définitivement le tacticien italien, s’il est encore en poste d’ici là…