Vainqueur à Chelsea, Liverpool et Mané enchaînent

Vainqueur à Chelsea, Liverpool et Mané enchaînent

Imbattables les Reds ! Grâce à une première période très efficace (buts d’Alexander-Arnold et de Firmino), Liverpool de Sadio Mané a enregistré une sixième victoire en autant de journées (2-1). Le but magnifique de N’Golo Kanté en seconde période n’aura pas suffi aux Blues, qui encaissent leur seconde défaite.

Mais qui réussira à gratter des points à Liverpool cette saison ? Après Norwich, Southampton, Arsenal, Burnley et Newcastle, qui se sont tous inclinés face aux Reds, Chelsea n’a pas su faire mieux dans ce choc de la 6e journée de Premier League. Mais les hommes de Klopp n’auront pas été si impressionnants et ont surtout acquis cette nouvelle victoire en première période. Face à une défense de Chelsea trop peu rigoureuse (voir ci-dessous), Liverpool a planté deux banderilles sur deux coups francs. Un premier, fantastique, d’Alexander-Arnold aux abords de la surface après une petite talonnade de Salah (0-1, 14e). Puis un second sur une tête de Firmino après un caviar de Robertson (0-2, 30e). Mais surtout devant une défense, et notamment Alonso, en retard…

Difficile, du coup, de pouvoir réellement lutter même si Adrian brillait juste avant le second but de Firmino avec cet arrêt en face-à-face devant Abraham (24e). Un Abraham très peu en réussite ce dimanche, lui qui a déjà planté sept pions depuis le début de l’actuel exercice. Au cœur d’une seconde période moins emballante, Chelsea voyait Kepa s’illustrer face à Firmino (47e) mais était surtout moins mis en danger. Et en profitait pour inquiéter Van Dijk et les siens. D’un slalom exceptionnel, Kanté réduisait la marque (1-2, 71e) pour nous offrir un dernier quart d’heure sous haute tension. Un finish qui s’est parfois transformé en panique chez le dernier vainqueur de la C1 : le résultat aurait en effet pu être bien différent si Batshuayi, absolument seul, avait cadré sa tête (88e). Ou si Mount, lancé, avait également été plus précis (90e). Ce sixième succès en autant de rencontres permet aux pensionnaires d’Anfield de conserver leurs cinq points d’avance en tête du Championnat devant Manchester City. Chelsea est onzième.

Liverpool sait aussi gagner sans franchement briller

Si la première demi-heure avait été quasiment parfaite, ensuite, les Reds n’ont pas vraiment montré le visage d’un patron qui savait gérer sans trembler. Après la défaite de la semaine en Ligue des champions, les coéquipiers de Fabinho ont eu du mal à tenir le choc physiquement. Salah ne nous a pas offert un très grand match, tandis que d’autres individualités ont également baissé de pied au fur et à mesure du match à l’image de Fabinho. Mais, au bout du compte, Liverpool gagne. Et ça, c’est ce qui compte en priorité pour Klopp.

Christensen a tout gâché

Dès le début de rencontre, on voyait très bien comment tout cela allait finir : dominant devant Chelsea, Liverpool avait besoin d’efficacité pour transformer cette domination en avantage au score. Mais si le but d’Alexander-Arnold était évidemment magnifique, les Blues pourront regretter le manque de justesse de Christensen. Alors qu’Azpilicueta, jusque-là excellent face à Mané, venait de gagner un nouveau duel face au Sénégalais, le défenseur central danois débarquait pour concéder une faute bête. Avec une intervention très maladroite. Le cadeau était parfait. Chelsea se tirait finalement une balle dans le pied. Dans une première période où la défense aura eu tout faux, à l’image de cette apathie sur le second pion de Firmino. Étrangement, dès que Christensen est sorti sur blessure (42e, remplacé par Zouma), la défense de Chelsea a semblé plus équilibré. Dommageable, surtout au regard du visage des Blues après le repos.